Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Austin Rivers, si la NBA reprend, « ce sera le titre le plus dur à aller chercher de l’histoire »

Le sérieux pendant le confinement, la cohésion, le jeu sans public : l’arrière des Rockets évoque les clés d’une fin de saison où les compteurs seront remis à zéro.

« Cette saison, on ne va pas se mentir, est la plus importante de ma vie. Je suis en pleine santé, à 100 %, on a une équipe qui peut viser le titre et j’ai un rôle à jouer dans ce collectif. Ça n’a pas de prix. Je suis vraiment reconnaissant de jouer pour cette incroyable équipe. » Pas de chance pour Austin Rivers, la saison qu’il jugeait comme la plus importante de sa vie à l’automne dernier, est suspendue, et pourrait ne jamais reprendre.

Mais si elle était relancée, l’ancien Clipper serait surmotivé pour aller chercher un titre bien plus dur à conquérir que certains l’imaginent. « Tout le monde dit que le champion aura une astérisque à côté de son nom » a-t-il noté lors d’une session de questions-réponses sur Facebook. « Je pense, personnellement, que c’est complètement l’inverse : pour celui qui gagne, ça aura été encore plus dur. »

« Les Lakers, les Bucks, ils avaient leur momentum. Mais ça ne compte plus maintenant. »

L’arrière de Houston s’explique : « Celui qui gagne aura dû aller chercher le victoire, la mériter, avec des gars qui auront été sérieux pendant le confinement pour rester en forme, tout en retrouvant une vraie cohésion. Il y a tellement de facteurs. À mes yeux, ce sera le titre le plus dur à aller chercher de l’histoire. »

Si la NBA revient pour disputer un tournoi ou des playoffs accélérés, il faudra effectivement être très fort physiquement et mentalement pour aller chercher le Larry O’Brien Trophy.

Sans public par exemple, beaucoup de choses changent de manière très concrète : « Il n’y a plus d’avantage du terrain. Les pourcentages aux lancers-francs vont augmenter. Les pourcentages aux tirs aussi. Il n’y aura plus de bruit et de distraction. C’est comme un entraînement. Les joueurs ne jouent pas de la même façon à l’entraînement et en match. Ce sera complètement différent. »

Des conditions qui remettent en quelque sorte les compteurs à zéro. « Ce confinement n’est pas anodin. Ce sera compliqué de revenir, il y avait des équipes en bonne forme. Les Lakers, les Bucks, ils avaient leur momentum. Mais ça ne compte plus maintenant. Il n’y a plus de momentum. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés