NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI64
DAL54
BRO65
ORL47
NYK77
SAC62
MEM37
LAC37
DEN
WAS3:00
MIL
NOR3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN1.27WAS3.85Pariez
  • MIL1.27NEW3.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Pat Riley, le Heat est proche de l’équipe candidate au titre qu’il veut bâtir

Le président de la franchise floridienne tire un bilan déjà très positif de la saison, jusqu’à la suspension, de son équipe. Le Heat occupe la 4e place de sa conférence au classement figé.

Dans un monde sans Covid-19, le Heat serait à l’heure actuelle en train de batailler avec les Pacers au premier tour des playoffs. Avec 41 victoires pour 24 défaites et une belle 4e place à l’Est, la franchise floridienne était bien partie pour bénéficier de l’avantage du terrain. Mais la suspension du championnat est venue casser cette belle dynamique.

Un groupe déjà satisfaisant

Au plus grand regret du président local Pat Riley, selon qui Miami dispose « d’une très, très bonne équipe de basket, très bien coachée. On l’a prouvé chaque soir après soir. On a surmonté quelques soucis, des blessures. » Son grand regret ? Ne pas pouvoir voir évoluer la formation dans sa forme finale après les acquisitions, en février dernier, d’Andre Iguodala, Solomon Hill et Jae Crowder. « Je me disais que ça allait nous donner un atout au moment de démarrer les playoffs », regrette-t-il.

Son sentiment de frustration est toutefois compensé par la satisfaction de ce qui a déjà été accompli. Miami a déjoué certains pronostics en grimpant autant dans la hiérarchie de sa conférence. L’arrivée de Jimmy Butler y est bien sûr pour beaucoup, tout comme l’émergence de nombreux jeunes talents.

« Nous ne savions pas vraiment à quel point Tyler Herro, Kendrick Nunn, Duncan Robinson, ou même Chris Silva par moment, allaient être bons. » Sans compter la révélation attendue Bam Adebayo, déjà All-Star.

« Je suis tellement satisfait que nous ayons tant ajusté pour trouver les bons joueurs, » poursuit le dirigeant, « le bon mix entre les joueurs de « pick-and-roll », ceux capables de poster et ceux qui peuvent vraiment shooter. Nous sommes très optimistes à l’idée d’avancer à l’avenir avec eux. »

De nombreux « free agents » à la prochaine intersaison

Avancer avec son lot d’incertitudes, d’abord quant à la reprise éventuelle de la saison suspendue et du calendrier de ces prochains mois (Draft, intersaison…). D’autant que Miami, comptant aujourd’hui parmi les masses salariales les plus lourdes de la ligue, va notamment devoir faire des choix ces prochaines semaines avec son effectif.

Goran Dragic, Solomon Hill, Meyers Leonard, Jae Crowder, Udonis Haslem ou encore Derrick Jones Jr. sont tous « free agents ». « Mais nous avons aussi neuf autres joueurs sous contrat que nous adorons, » complète Pat Riley. « Nous ne savons pas à combien s’élèvera le cap mais nous sommes convaincus que notre « armoire » est pleine. J’entends par là que nous avons beaucoup de très bons jeunes joueurs qui ont prouvé qu’ils pouvaient jouer à un très haut niveau. »

Persuadé que la ligue a la volonté de reprendre et terminer cette saison à l’arrêt, Pay Riley veut rappeler qu’il n’a « pas beaucoup de patience. Je veux construire un nouveau candidat au titre et nous en sommes proches. On a peut-être besoin d’un joueur supplémentaire, ou besoin de moins, je ne sais pas. Le fait est que nous y sommes, nous sommes un concurrent et j’en suis fier. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires