Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Bucks, chasseurs d’élite

Cette saison, Milwaukee présente non seulement la meilleure défense de la ligue mais aussi une des plus performantes de l’histoire de la NBA.

Déjà la meilleure défense de la ligue la saison passée, Milwaukee récidive cette année et fait même encore mieux.

Seulement, on pourrait penser le contraire puisqu’en encaissant 107.6 points de moyenne par match, les Bucks n’affichent que la huitième meilleure moyenne de la ligue dans ce domaine. Sauf qu’avec le rythme des matches qui a explosé en quelques années seulement, ce simple chiffre n’a plus vraiment de sens. C’est l’efficacité défensive (le nombre de points encaissés sur 100 possessions) qui devient le plus pertinent pour mesurer l’impact d’une défense.

Là, les hommes de Mike Budenholzer n’encaissent que 102 points sur 100 possessions : personne ne fait mieux cette année. Le site Five Thirty Eight, spécialiste des études statistiques, a même calculé que c’était la meilleure défense depuis les Celtics en 2007-2008 !

Par quel calcul provient-on à ce résultat ? Car l’efficacité défensive des coéquipiers de Giannis Antetokounmpo est meilleure de 8.2 points par rapport à la moyenne de la ligue. Cette saison, Milwaukee encaisse 102 points sur 100 possessions alors que la moyenne de la NBA est à 110.2 points sur 100 possessions.

Cet écart de 8.2 points sur 100 possessions par rapport à la défense moyenne place les Bucks à la 8e place de l’histoire dans ce domaine, même s’il est toujours compliqué de comparer la NBA des années 1950-1960 à celle d’aujourd’hui, ne serait-ce qu’à cause des outils statistiques, bien moins développés et précis dans ces temps-là. Il est préférable de se concentrer sur les comparaisons récentes, des vingt ou trente dernières années.

Milwaukee fait un peu figure d’intrus dans cette liste, car c’est la seule formation à encaisser plus de 100 points sur 100 possessions. Seulement, le basket a changé et la révolution du shoot à 3-pts permet de gonfler les chiffres.

Sans oublier le rythme des rencontres. En 2019-2020, la moyenne de possessions par match est de 100.3 alors qu’en 2015-2016, il n’était que de 95.8 et de 90.1 en 2003-2004 ! En moins de vingt ans, les matches NBA ont donc gagné vingt possessions de moyenne. Forcément, il est plus difficile d’encaisser moins de 100 points quand on joue plus de possessions et qu’on shoote deux fois plus à 3-pts, comme c’est le cas depuis quinze ans (16 tirs primés tentés par rencontre en 2005-2006 contre 32 la saison passée).

Pour comparer avec les Bucks de Giannis Antetokounmpo, les Celtics 2007-2008, qui encaissaient 98.9 points sur 100 possessions, évoluaient dans une NBA à 92.4 possessions par match et une moyenne de points marqués de 99.9 par match. Si on remonte à la saison 1992-1993, celle qui permet aux Knicks de prendre la neuvième place de ce classement, le rythme moyen était de 96.8 possessions de moyenne, avec 105.3 points marqués.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milwaukee Bucks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés