Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2020 : James Wiseman sort de son silence pour évoquer sa dépression

Suspendu par la NCAA parce que sa famille avait accepté de l’argent de Penny Hardaway pour déménager en 2017, le pivot de Memphis raconte ce qu’il considère comme une « injustice ».

Il devait être la grande vedette de l’année en NCAA et finalement il n’aura joué qu’une poignée de matches. Suspendu 12 matches en novembre parce que sa famille avait accepté une somme de 11 500 dollars de son coach actuel, Penny Hardaway, pour les aider à déménager lorsqu’il était au lycée, James Wiseman a finalement jeté l’éponge pour se concentrer sur la Draft à venir.

L’intérieur de Memphis ne s’était jamais exprimé sur cette suspension et ces accusations de corruption, et il en a gros sur la patate. « J’étais vraiment au milieu d’une tempête » décrit-il sur ESPN. « C’est le pire endroit qu’on puisse imaginer. C’était juste une agonie mentale et de la souffrance… Je pleurais tous les soirs simplement parce que je voulais tellement être sur le terrain. »

« Pour rembourser, je devais utiliser mon propre argent, et c’était parfaitement impossible »

Lorsque Penny Hardaway avait aidé ses proches, il n’était pas encore entraîneur de l’université. Il le deviendra après, et Wiseman avait simplement décidé de le suivre à sa sortie du lycée. « Je voulais réaliser une grande carrière universitaire. Je voulais gagner le titre » poursuit Wiseman. « Mais au moment des deux premiers matches, tout s’est écroulé sur le plan psychologique. J’étais déprimé. C’était déshumanisant pour moi. J’ai trouvé ça injuste car ils m’ont prévenu et alerté à la dernière minute. Coach Penny m’en a parlé. J’étais abattu et choqué. Quand j’ai été suspendu, et que j’ai dû rembourser la somme, c’était plus ou moins surréaliste. Je n’avais pas vraiment idée du délit et de tout ce qu’il y avait derrière ça. C’était un peu surréaliste car je ne pouvais pas utiliser la cagnotte GoFundMe que Jay Williams (consultant TV) avait mis en place pour moi. Je ne pouvais utiliser aucune ressource extérieure. Je devais utiliser mon propre argent, et c’était parfaitement impossible car je n’avais pas cet argent. J’étais un étudiant. »

Parce qu’il ne voulait pas perturber la suite de la saison de son université, Wiseman a finalement décidé de prendre un agent et de ne pas rejouer après les douze matches de suspension. « On s’entend très bien » assure-t-il à propos de ses relations avec son coach et de ses coéquipiers. « Je ne voulais pas les quitter. Je voulais rester à l’université. Mais entre mon état dépressif et le fait de gérer les médias au quotidien, c’était le chaos. Il fallait que je fasse un choix pour moi-même. »

L’intérieur a donc quitté Memphis pour Miami, et c’est là-bas qu’il s’entraîne pour se préparer aux essais d’avant-Draft. Il fait aussi beaucoup de vidéos. « J’essaie de gagner du poids et de rester en forme. J’étudie beaucoup de vidéos d’Anthony Davis, Dirk Nowitzki, Karl-Anthony Towns. Beaucoup de joueurs de ma taille qui savent shooter. Je travaille sur ma mécanique pour que mon tir soit correct. »

Il a aussi découvert un pivot d’une autre génération dont il partage quelques points forts, et ce n’est autre que David Robinson. On peut compter sur Penny Hardaway pour le briefer sur le MVP 1995, véritable légende des Spurs.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés