Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré un premier coup de mou, les Celtics restent sereins

Boston est sur trois défaites de suite, et c’est une première cette saison. Mais la maison verte ne veut pas paniquer.

Pour Boston, le déplacement à Philadelphie, avec des Sixers privés de Joel Embiid et qui ne sont pas dans une forme olympique, était le parfait moment pour enrayer cette série de deux défaites de suite. Mais c’est manqué, et pour la première fois de la saison, les C’s affichent trois revers de rang.

Un petit caillou dans la chaussure, mais rien d’inquiétant pour Brad Stevens, qui constate un simple coup de moins bien. « La NBA, c’est dur », déclare simplement le coach. « On peut se sentir bon et fort puis, une semaine après, on ne l’est plus. Voilà ce qu’on a vécu en quelques jours. On a besoin de faire plus, collectivement. Il n’y a pas une recette miracle à trouver ni de changement drastique à faire. Il est simplement nécessaire de faire mieux les choses, de trouver la bonne combinaison. Je suis assez inquiet sur le manque de coupes, sur l’absence d’énergie de notre attaque, depuis Noël. »

Avec 94 points inscrits contre Washington (pire défense de la ligue) puis 98 unités contre Philadelphie, l’attaque des Celtics est effectivement un peu en panne. « On essaie de trouver des solutions, on n’a pas joué assez dur », regrette Marcus Smart. « Les Sixers ont eu des paniers faciles en transition, à cause de nos erreurs. »

« Cela arrive dans le courant d’une saison », constate et rassure de son côté Kemba Walker. « On ne peut pas gagner tous les matches. On doit penser au suivant. » Ce sera une réception des Pelicans, soit un obstacle assez abordable à franchir. Mais gare à la spirale négative. « On a encore la capacité de réagir au prochain match. La saison, c’est long », rappelle Jaylen Brown. « Oui, on est sur trois défaites consécutives, ça arrive, ça fait partie de l’histoire d’une année. On continue de bosser et on avance. »

Les Celtics ne veulent pas tirer une quelconque sonnette d’alarme. Et sur le fond, ils ont bien raison : avant cette mauvaise série, ils étaient sur huit victoires en neuf matches. De plus, ils sont toujours troisièmes de l’Est. « On ne va pas gagner tous les matches, mais on ne va pas tous les perdre non plus », conclut Marcus Smart.« Parfois, on remporte des matches qu’on est censé perdre et inversement. On ne peut pas être trop négatif, baisser la tête, car sinon, ce sera l’effet boule de neige. C’est à nous de changer le scénario nous-mêmes. »

Les réceptions des Pelicans, des Bulls et des Pistons, avant le choc à Milwaukee dans six jours, devraient aider.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *