Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Davis – LeBron, une complicité quasi immédiate

LeBron James et Anthony Davis ont déjà placé les Lakers en tête de la conférence Ouest, alors même que leur tandem est encore tout frais.

Il suffit de voir le duo Harden-Westbrook pour constater que l’association de deux superstars ne fonctionne pas d’un claquement de doigts. Il faut du temps pour accepter de partager la lumière d’abord, puis le ballon évidemment. Il faut parfois des semaines pour se coordonner et s’exprimer dans des systèmes. Ce n’est pas le cas de LeBron James et Anthony Davis. En un mois, à peine, ils se sont trouvés sur le terrain, et pour beaucoup, c’est une nouvelle preuve du talent du King. Cette capacité à rendre les autres meilleurs, mais aussi à s’effacer dans d’autres secteurs.

« Jouer avec LeBron, c’est comme acheter une Ferrari » estime Chris Bosh, interrogé par ESPN. « Vous savez que vous possédez ce qu’il y a de mieux au monde. Ça semble incroyable quand on la voit. Mais vous n’avez pas idée de la puissance que vous avez tant que vous ne l’essayez pas. Vous pouvez aller tout droit dans le décor. »

L’ancien intérieur du Heat est évidemment très bien placé pour en parler, et on se souvient qu’il avait multiplié les conseils et les mises en garde lorsque LeBron James était revenu à Cleveland. Pendant quatre ans, Kevin Love avait eu du mal à s’exprimer, tandis que Kyrie Irving a préféré voler de ses propres ailes.

Pour Frank Vogel, cette complicité sur le terrain tient d’abord à leurs relations extra-sportives. « Ce que je vois, c’est le temps qu’ils passent ensemble en dehors des terrains. Même dans les séances vidéo, dans le vestiaires, ils sont toujours ensemble, et ils construisent simplement cette amitié… Je pense que LeBron fait tout possible pour faire en sorte que Anthony se sente à l’aise dans sa nouvelle équipe. »

LeBron, le caméléon

Même s’il est gêné physiquement par des petits pépins, on a retrouvé de suite le Anthony Davis de la Nouvelle Orléans, et il avoue qu’il ne s’attendait pas à ce que cette complicité soit aussi rapide. « Je ne pensais pas qu’on serait capable d’être connecté aussi rapidement, simplement parce que nous avions passé du temps ensemble cet été sur le tournage de Space Jam 2. On ne s’était pas entraîné beaucoup ensemble. Puis le training camp a été court, et il a fallu aller à Chine, et tout ça… Donc je suis surpris qu’il y ait déjà une petite connexion. »

Outre Chris Bosh, Erik Spoelstra est aussi très bien placé pour évoquer l’influence de LeBron James sur le jeu des stars qui l’entourent. « Je pense qu’une partie du génie de LeBron vient du fait qu’il est capable de se transformer en n’importe quoi pour tirer le meilleur des autres joueurs. Sa connexion avec Chris Bosh était très naturelle, et je pense que ça lui allait comme un gant, et quand les deux joueurs ont la même volonté, on va constater la progression de manière spectaculaire au fil de la saison. »

Pour l’intéressé, qui a joué avec les plus grands joueurs de sa génération, en sélection ou en NBA, ça ne peut effectivement que s’améliorer et progresser.

« Je pense que ça s’améliore de jour en jour, comme n’importe quelle relation, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Plus on passe de temps ensemble, et si on a les mêmes objectifs en tête, ça se passe naturellement. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés