Matchs
hier
Matchs
hier
ORL112
PHI97
CHA117
MEM119
BOS140
WAS133
HOU102
LAC93
MIN129
SAS114
LAL87
GSW71
POR77
TOR82
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.14MIA1.71Pariez
  • MIL1.1CHI7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le grand boom de Bam

Propulsé pivot titulaire à Miami cet été, Bam Adebayo est en train de rendre au centuple la confiance que sa franchise lui a accordée.

Environ 15 points, 10 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres par match sur ses cinq premières sorties, des actions décisives en fin de match dont un certain sang-froid sur la ligne des lancers et un nouveau statut déjà digéré : Bam Adebayo a commencé très fort sa troisième saison en NBA en répondant aux attentes placées en lui.

Miami a mis fin au projet Hassan Whiteside cet été, se débarrassant de son lourd contrat pour lui faire de la place au poste 5. Le tout en levant l’option sur l’ex-pensionnaire de Kentucky pour le garder au moins jusqu’en 2021.

L’aura d’un futur franchise player ?

Enfin, il y a eu les feuilletons Russell Westbrook et Chris Paul qui ont permis au front office floridien de réaffirmer sa position. Lors des discussions estivales, quand le nom de Bam Adebayo a été mis sur la table, le Heat a mis son veto, faisait de son intérieur un « intouchable » au sein du roster d’Erik Spoelstra.

Kenny Payne, bras droit de John Calipari sur le banc de Kentucky, a déjà formé une douzaine de « big men » ces dix dernières années et selon lui, à ce poste bien particulier, avec son profil recherché de poste 5 dynamique et polyvalent, Bam Adebayo représente déjà une valeur sûre en NBA.

« Au Heat, ils savent ce qu’ils font » a-t-il lancé à The Athletic. « Il y a bien une raison pour laquelle les autres équipes essaient de le récupérer. Ce n’est pas un coup de bol. Ce n’est pas un gamin qui a encore tout à prouver dont on espère qu’il fasse l’affaire un jour. Là, ce n’est pas un espoir, ça va arriver. Il n’y a pas de projection sur ce qu’il va se passer pour lui dans trois ans. Tous ceux qui connaissent et ont entraîné Bam ont pu avoir cette sensation. Tu sais qu’il va devenir un franchise player. Il va devenir… l’un des meilleurs pivots de ce sport ».

« Ils ont laissé passer deux All-Stars pour me conserver »

Ses deux premières saisons, plutôt intéressantes au vu de son temps de jeu, lui ont servi d’adaptation et toutes les parties ont senti à la fin du dernier exercice que l’heure était venue pour le n°13 de Miami de faire le grand saut. Aujourd’hui, Bam Adebayo joue son meilleur basket, démontrant chaque soir sa ténacité défensive et son apport en attaque. Le signe d’un joueur bien dans sa tête, boosté par la confiance que sa franchise lui a accordée.

« Je me sens au top. J’ai été désigné pivot titulaire. Pour ça, il faut avoir une grande confiance. Il faut croire en soi et j’ai l’impression que ça se voit. Ma confiance n’a jamais été aussi élevée (…). Ils attendent beaucoup de moi. Ce qui veut dire que je dois entrer sur le terrain et être ce qu’ils veulent que je sois. Je ne peux pas me reposer, perdre de vue mon objectif, celui qu’ils veulent que j’atteigne. Ils ont laissé passer deux All-Stars pour me conserver ».

Un contrat de confiance noué avec Pat Riley

Le staff de Miami a également vu en Bam Adebayo un joueur « Heat-compatible ». Un joueur dur au mal, travailleur et avec un mental d’acier. Là où certains scouts n’avaient vu qu’un finisseur, le Heat a vu un formidable joueur d’avenir. Il faut dire qu’à Kentucky, il n’avait droit qu’aux miettes laissées par Malik Monk et De’Aaron Fox.

« Ce gars est fait pour le Heat, prenez-le », avait ainsi glissé Cher Kammerer, un conseiller de Pat Riley, la première fois qu’il a vu le futur floridien à l’œuvre. Pat Riley, également passé par Kentucky, s’était alors entretenu jusqu’au soir de la Draft 2017 avec John Calipari avant de se lancer.

« C’était le joueur que le Heat voulait depuis le début » a confié l’emblématique entraîneur des Wildcats. « Le truc de Pat, c’est qu’il met en place un engagement commun et Bam doit maintenant s’impliquer à fond et jouer. Pat est le meilleur pour ça. Il n’y a pas d’embrouille. Il va juste te le dire. Il n’y a pas de bla-bla, du genre : « Voilà ce qu’on a fait pour toi (renoncer à Russell Westbrook ou Chris Paul), et j’attends désormais plus de toi ». Et vous savez quoi ? Bam a répondu du style : c’est tout ce que je voulais entendre. »

Des paroles franches et des nouvelles attentes que l’intéressé a donc pour l’instant comblées. Avec le bon début de saison du Heat, l’éclosion des rookies Kendrick Nunn et Tyler Herro, l’arrivée de Jimmy Butler et la seconde jeunesse que semble retrouver Goran Dragic comme sixième homme, tout semble réuni pour que l’effectif d’Erik Spoelstra continue à s’épanouir et que Bam Adebayo puisse ainsi poursuivre son ascension.

« On le connaît depuis deux ans maintenant, on a investi sur lui » a rappelé le coach de Miami. « Il s’est investi dans le processus avec nous. Il a tellement de grandes qualités et avec cette capacité à se dépasser, son éthique de travail, il va continuer à progresser ».

Bam Adebayo Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 MIA 69 20 51.2 0.0 72.1 1.7 3.8 5.5 1.5 2.0 0.5 1.0 0.6 6.9
2018-19 MIA 82 23 57.6 20.0 73.5 2.0 5.3 7.3 2.2 2.5 0.9 1.5 0.8 8.9
2019-20 MIA 10 31 58.4 20.0 60.9 2.5 7.3 9.8 4.6 3.1 1.6 2.7 1.4 13.3
Total   161 22 55.3 14.8 71.1 1.9 4.8 6.7 2.1 2.3 0.7 1.3 0.8 8.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés