NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
WAS1:00
PHI
DEN2:00
MIA
ATL2:00
POR
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.02WAS1.74Pariez
  • MIA1.21ATL4.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James ne veut plus parler de la crise entre la NBA et la Chine

Sous le feu des critiques suite à ses propos contre Daryl Morey, LeBron James défend son point de vue mais explique qu’il ne veut désormais plus parler de la crise avec la Chine.

Il faut peut-être remonter à « The Decision » pour retrouver un LeBron James autant critiqué. Suite à ses reproches contre Daryl Morey au sujet de l’embrouille avec la Chine, l’ailier des Lakers est sous le feu des critiques, non seulement aux Etats-Unis mais aussi à Hong Kong, où des manifestants ont piétiné et brûlé son maillot.

A-t-il mesuré la porté de ses propos pour les manifestants de Hong Kong, alors qu’il avait expliqué que le GM des Rockets était « mal informé ou pas vraiment informé » sur la situation ?

« Non, j’avais l’idée que ce que je disais me parlait », a-t-il répliqué. « Comme je l’ai dit hier, quand je parle, je parle d’un point de vue très logique sur les choses qui me touchent. Hier, évidemment, j’ai dit ce que je pensais sur ce que je ressentais et comment je voyais les choses qui se sont passées la semaine où nous étions en Chine ».

Pour LeBron James, ses coéquipiers des Lakers et les Nets, le voyage en Chine fut une très mauvaise expérience, entre l’incertitude et le sentiment d’être placé au coeur de la tempête. Le King en veut donc surtout à Daryl Morey de ne pas avoir réfléchi aux conséquences de son message, alors qu’il était de son côté au Japon avec les Rockets, pour les deux équipes de Los Angeles et Brooklyn, qui s’apprêtaient de leur côté à rejoindre l’Empire du milieu.

Est-ce une réaction égoïste ? En tout cas, LeBron James ne veut pas s’aventurer plus loin, et explique que c’est la dernière fois qu’il évoquera la crise entre la Chine et la NBA.

« J’ai l’intention d’être ici, d’être le capitaine de cette équipe et d’essayer de trouver comment nous pouvons gagner le titre », élude-t-il ainsi lorsqu’on lui demande s’il va s’informer sur Hong Kong. « C’est mon objectif principal en ce moment. J’ai l’impression d’en avoir parlé hier. J’ai tweeté des réponses aux gens qui ne comprenaient pas ce que je savais, d’où ça venait et ce que j’avais appris de la situation. J’en parle maintenant. Je n’en reparlerai plus. Je trahirais mes coéquipiers en continuant à parler de quelque chose qui ne nous sera d’aucune utilité. On essaie de gagner le titre. C’est pour ça qu’on est là. Nous ne sommes pas des politiciens. C’est une énorme affaire politique. Mais nous sommes des leaders et nous pouvons parfois intervenir. Je ne parle pas de ce moment précis, mais si tu n’as pas envie de parler, tu ne devrais pas avoir à le faire ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés