NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Adam Silver publie un nouveau communiqué pour expliquer la situation compliquée de la NBA face à la Chine

La NBA enchaîne les communiqués pour justifier sa gestion très critiquée de la crise face à la Chine, suite au tweet de Daryl Morey en soutien aux manifestants de Hong Kong.

C’est peu dire que le tweet de Daryl Morey a mis la NBA dans l’embarras. Depuis vingt ans, la ligue fait ainsi tout pour s’implanter en Chine, avec le but avoué d’y devenir le premier sport national.

Mais dans sa quête d’expansion, la NBA a-t-elle vendu son âme ? C’est ce qui semble ressortir de ce drôle d’épisode diplomatico-sportif, avec une ligue qui se confond en excuses, avec des communiqués différents selon les pays.

Une attitude très critiquée aux Etats-Unis, notamment par des hommes et femmes politiques, mais aussi de façon générale. Egalement banni de Chine suite à un épisode se moquant de la façon dont Hollywood adaptait ses programmes pour plaire au public chinois, les créateurs de South Park ont sans doute le mieux résumé l’affaire : « Comme la NBA, nous accueillons les censeurs chinois dans nos maisons et dans nos coeurs », ont ainsi écrit Matt Stone et Trey Parker. « Nous aussi, nous aimons beaucoup plus l’argent que la liberté et la démocratie ».

Sous le feu des critiques, Adam Silver a donc publié un nouveau communiqué. « Je reconnais que notre communiqué initial a mis beaucoup de monde en colère, créant la confusion et le flou sur ce que la NBA défend. Laissez-moi donc être plus clair. Lors des trois dernières décennies, la NBA a développé un énorme lien avec le peuple chinois. Nous avons vu comment le basket peut être une forme importante d’intéraction individuelle, qui fortifie les liens entre les Etats-Unis et la Chine. En même temps, nous savons que nos deux pays ont des systèmes politiques et des convictions différents. Comme la plupart des marques internationales, nous opérons dans des lieux où les systèmes politiques sont différents. Mais ceux qui questionnent nos motivations doivent savoir qu’il s’agit de beaucoup plus que de simplement développer un business ».

Adam Silver répète ainsi que la NBA se définit par « des valeurs d’égalité, de respect et de liberté » et qu’il n’a pas à « juger les différents » points de vue.

« Dans tous les cas, la NBA ne peut pas se permettre de réguler ce que joueurs, employés ou propriétaires diront ou ne diront pas sur les différents sujets. Nous ne pouvons simplement pas opérer de cette façon ».

Le numéro d’équilibriste continue, entre liberté d’expression et conséquences financières.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés