NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TOR
NOR2:00
LAC
LAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Scottie Pippen, la fin du « hand checking » a fait disparaître les joueurs complets

L’ancien ailier des Bulls, immense défenseur, a subi ce changement de règle en fin de carrière. Il estime qu’il a trop influencé les joueurs vers l’attaque et les points.

En septembre 1999, il y a vingt ans donc, la NBA annonce plusieurs nouvelles règles pour augmenter le nombre de points et limiter l’impact physique des défenses. La plus connue est la suivante : « Un défenseur n’est pas autorisé à créer un contact avec ses mains ou ses avant-bras sur un attaquant, sauf en dessous de la ligne des lancers-francs. »

Cette règle, qui signe la fin du « hand checking », est une révolution. Autrefois donc, le défenseur pouvait poser une main sur l’attaquant et ainsi « contrôler » son dribble.

Se déplacer et déborder son adversaire direct avec une pression sur la hanche était très difficile. Ce contact éliminé, les attaquants avaient alors une liberté totale ou presque et les plus rapides pouvaient dès lors se régaler.

« Ça m’a éjecté », sourit Scottie Pippen, quand on lui demande comment il a vécu ce virage. « Ce fut énorme. J’étais en fin de carrière et les joueurs étaient de plus en plus rapides donc ce changement fut compliqué pour moi. Le basket en fut bouleversé et c’est la raison pour laquelle on voit de plus en plus de points. »

D’aucuns estiment que cette évolution s’est transformée en dérive. On ne pourrait plus défendre en NBA. Le sextuple champion NBA avec les Bulls n’est pas totalement en désaccord avec cet avis.

« Cela a rendu le basket plus excitant. Les fans veulent voir des points. Après, je pense c’était une bonne chose pour le basket car cela rendait les joueurs plus complets. Aujourd’hui, on est davantage dans l’attaque. On le voit au All-Star Game, où on retrouve les meilleurs attaquants et pas les meilleurs joueurs. D’une certaine manière, l’aspect défensif a été écarté, depuis dix ou quinze ans. »

Peut-on imaginer un jour la NBA faire machine arrière et revenir à ces règles plus permissives pour les défenseurs ?

« Non », tranche l’ancien coéquipier de Michael Jordan. « Les joueurs ont trouvé le moyen de maîtriser à merveille cet aspect offensif. En ce sens, je donne du crédit à James Harden, Kevin Durant ou Stephen Curry. Pour les intérieurs, les contacts existent toujours mais pour les extérieurs, avec un jeu si spectaculaire, on ne reviendra jamais au hand checking. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés