Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Avec un Evan Fournier record, la France repousse l’Italie

Auteur de 21 de ses 29 points en deuxième mi-temps, l’arrière du Magic a guidé la France vers la victoire (82-80). Mardi face à la Serbie, Vincent Collet pourra une dernière fois tester ses hommes.

C’est devenu une habitude dans ces matchs de préparation, la France peine à rentrer dans son match. C’est très compliqué pour les Français de se démarquer ou de trouver un tir ouvert.

Encore un début de match compliqué

La faute à une équipe italienne qui pour l’instant empêche le collectif bleu de se mettre en place. Dans son style si particulier, Marco Belinelli (20 pts) fait mal à la défense française. Ses tirs en première intention et son agressivité permettent à son équipe de prendre les devants au score (13-9). Avec déjà 8 points, le joueur des Spurs donnent le ton dans ce quart-temps et l’Italie comme prévu fait jeu égal avec la France.

Mais la détermination de Louis Labeyrie et la vision de Nando De Colo réveillent les Bleus en attaque. La balle circule mieux et la France mène après 10 minutes (20-18).

Très bon face à la Tunisie, Théo Maledon a de nouveau la chance de montrer qu’il peut être le 3e meneur de cette équipe. Mais la jeune pépite de l’Asvel semble pétrifié. Ses trois pertes de balles en deux minutes donnent des occasions de jeu rapide aux Italiens qui n’en demandaient pas tant. Lui comme Elie Okobo peinent à mettre le jeu des Bleus en place et les pertes de balle s’accumulent. L’absence de Thomas Heurtel continue à se faire ressentir même si le meneur des Suns a quand même distillé quelques passes décisives.

Comme la veille face à la Nouvelle-Zélande, la France est dans le dur et tout le monde attend une réaction (34-25).

Evan Fournier enflamme le match

Face aux « Tall Blacks », Nando De Colo avait montré la voie à ses coéquipiers et cette fois, c’est Evan Fournier qui secoue le cocotier bleu. Gêné par les fautes, le joueur du Magic n’a pour l’instant pas pu scorer le moindre point. Mais c’est lui, en patron, qui ramène son équipe dans la partie. Panier sur transition, tir à mi-distance puis à 3-points. En trois actions, il montre tout son talent et la France mène à la pause d’un petit point (40-39).

Comme les Warriors en NBA, et comme la veille, le 3e quart-temps est celui des Bleus. À chaque match, les Français ont su faire la différence après la pause et c’est une nouvelle fois le cas. En feu après une belle fin de deuxième quart-temps, Evan Fournier ne s’est pas refroidi à la pause. Au contraire, il est tout simplement héroïque. Tous les ballons qui passent dans ses mains sont bonifiés. C’est bien simple, il est le seul à marquer pour la France et la défense italienne n’a pas de solution. En moins de quatre minutes, il score 13 points dont une contre-attaque éclair conclue par un panier bonifié.

Le banc français peut exploser tout comme Evan Fournier qui semble être parti pour battre son record de points en équipe de France (27). Les Italiens veulent réagir, mais l’absence de taille dans la raquette ne leur permet pas d’alterner leur jeu en attaque. Comme toujours, la bande de Vincent Collet a élevé son niveau de jeu au retour des vestiaires et les Italiens n’ont pas les ressources nécessaires pour rivaliser (65-57).

Record pour l’arrière du Magic et nouvelle victoire de la France

Les Bleus doivent maintenant terminer le travail. Mais rien ne sera simple. En bon guerrier, Gigi Datome ramène les siens dans ce match (65-62). Après Evan Fournier, c’est Nando De Colo qui prend ses responsabilités mais Danilo Gallinari (15 pts) maintient son équipe dans le match. Déplacé sur le poste 4, Nicolas Batum offre un peu plus d’espace en attaque. Le choix de changer sur les écrans permet à la France de gêner les tentatives de tir adverses mais la maladresse aux lancers-francs permet aux Transalpins de rester dans le match.

Grâce à un tir à longue distance, Evan Fournier bat son record de points en équipe de France. Avec 29 points au compteur, il aura été l’homme fort de son équipe. Les Italiens poussent les Bleus sur la ligne des lancers-francs afin de revenir dans le match, mais les Bleus ne craquent pas. Ils remportent ce match (82-80), le sixième de suite, mais leur marge reste fine.

À une semaine du début de la compétition il y a encore pas mal de lacunes, et le dernier match amical face à la Serbie sera parfait pour tenter de les réduire, voire les effacer.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés