Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draymond Green : « J’adore ça, être l’outsider »

L’intérieur à tout faire des Warriors est revenu sur son intersaison. Entre prolongation, ambition et nouvelle version de lui-même, il semble toujours aussi prêt à faire mentir ses détracteurs.

Il pouvait toucher plus d’argent en testant le marché l’été prochain mais, finalement, Draymond Green a prolongé pour 100 millions de dollars sur quatre saisons cet été avec les Warriors.

Une manière de ne pas tenter le diable et aussi de souligner que les « conneries », selon lui, racontées concernant sa relation avec Kevin Durant ou ses discussions « toniques » avec Steve Kerr ne sont pas fondées.

« Les faits sont têtus : les gens avaient tort. Et j’adore ça », en sourit-il. « Il y a deux joueurs avec lesquels j’évolue depuis que je suis arrivé dans la ligue : Stephen Curry et Klay Thompson. On est passé de 46 à 48 victoires, puis de 50 à 60 et enfin 73 succès, et trois titres de champion avec ces deux-là. Ils sont avec moi depuis le premier jour. On a encore beaucoup d’années devant nous pour construire notre héritage. Au début, cette aventure n’était pas très sexy. On dit souvent qu’on ne crache pas sur un nouveau-né. Golden State, c’est notre bébé. »

Mais les Warriors sont affaiblis, quand la concurrence s’est renforcée. Imaginer les « Splash Brothers » et Draymond Green de nouveau en Finals est très improbable pour le moment. Un parfait moteur pour la saison.

« Quelle version de Draymond Green allons-nous voir ? Une version différente car les circonstances le sont »

« J’adore ça, être l’outsider », assure l’ancien défenseur de l’année. « Cela fait un bon moment qu’on n’a pas été dans ce rôle. Ça me manque, et je suis certain que c’est pareil pour Curry et Thompson. Pour la première fois depuis plusieurs années, on va avoir un coach. Steve Kerr est un grand coach, mais avec notre équipe, il ne coachait pas tous les soirs. Là, il va devoir le faire quotidiennement. Donc merci aux parieurs. C’est grâce à vous que j’en suis arrivé là. Je suis impatient de vous faire mentir à nouveau. »

Seulement, pour espérer voir les Warriors rester au plus haut niveau, il faudra un Draymond Green de gala. Le même qu’on a observé en playoffs, et pas son ombre, en surcharge pondérale et blessée, de la saison régulière.

« J’ai beaucoup appris la saison passée. En ce qui concerne mon régime alimentaire, le soin à apporter à mon corps. J’ai réussi à traverser ça en saison et réussir mes playoffs. Je veux le refaire pendant la saison régulière. C’est facile d’entamer une saison en sachant qu’on va revenir en Finals. Là, ce sera différent. Il faudra apprendre aux jeunes à gagner, à devenir des grands joueurs. Donc quelle version de Draymond Green allons-nous voir ? Une version différente car les circonstances le sont. Mais la méthode est toujours la même. »

Draymond Green Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 GOS 79 13 32.7 20.9 81.8 0.7 2.6 3.3 0.7 2.0 0.5 0.7 0.3 2.9
2013-14 GOS 82 22 40.7 33.3 66.7 1.1 3.9 5.0 1.9 2.8 1.2 1.1 0.9 6.2
2014-15 GOS 79 32 44.3 33.7 66.0 1.4 6.8 8.2 3.7 3.2 1.6 1.7 1.3 11.7
2015-16 GOS 81 35 49.0 38.8 69.6 1.7 7.8 9.5 7.4 3.0 1.5 3.2 1.4 14.0
2016-17 GOS 76 33 41.8 30.8 70.9 1.3 6.6 7.9 7.0 2.9 2.0 2.4 1.4 10.2
2017-18 GOS 70 33 45.4 30.1 77.5 1.1 6.6 7.6 7.3 2.6 1.4 2.9 1.3 11.0
2018-19 GOS 66 31 44.5 28.5 69.2 0.9 6.4 7.3 6.9 3.0 1.4 2.6 1.1 7.4
Total   533 28 43.9 32.3 70.6 1.2 5.8 6.9 4.9 2.8 1.4 2.0 1.1 9.1
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés