Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Rajon Rondo raconte comme le feuilleton Anthony Davis a fait exploser le groupe

Le meneur des Lakers analyse les dommages laissés sur ses jeunes coéquipiers par le transfert avorté d’Anthony Davis aux Lakers.

Ce n’est pas la blessure de LeBron James qui a réduit en miettes la saison des Lakers, mais bel et bien le feuilleton Anthony Davis. La tentative, avortée, de faire venir la star des Pelicans a échoué et les dommages ont été incommensurables pour les jeunes joueurs de l’effectif, passés de lieutenants de LeBron James à simples monnaies d’échange.

C’est Rajon Rondo qui le raconte au Bleacher Report.

« Avec huit propositions d’échanges différentes et votre nom qui est dans chacune… À chaque nouveau post sur Instagram, vous êtes dedans… Psychologiquement, vous en prenez sans doute un coup » concède le meneur des Lakers. « Les gars ont pu se dire : « J’ai besoin de prouver des choses et comme ça je ne serai pas transféré » ou alors « De toute façon, ils vont me transférer quoi qu’il arrive ». À chaque fois, on ne savait pas ce que les gars avaient en tête : Est-ce que je devrais me donner à fond pour une franchise qui est sur le point de me transférer dans deux jours ? »

« Comme si votre père ou votre mère ne veut plus de vous »

Pour les Kyle Kuzma, Brandon Ingram ou encore Josh Hart, c’était d’autant plus difficile à vivre que tout semblait orchestré par le camp LeBron. « Dans l’équipe, n’importe quel joueur avait LeBron comme idole en grandissant. Chacun avait ses chaussures, son maillot… On est alors le plus grand fan du monde. C’est comme jouer avec Michael Jordan. Et là, on se retrouve dans une situation où c’est comme si votre père, votre mère ou la personne que vous idolâtrez, ne veut plus de vous. »

Et Rajon Rondo de raconter que même les joueurs les plus expérimentés étaient touchés par ce feuilleton qui n’en finissait plus.

« Je ne peux pas dire de nom, mais je me souviens d’un gars qui était avec moi sur le banc. C’était face à Atlanta avant le All-Star Game » se souvient Rajon Rondo. « Le gars jurait et critiquait la situation. Et j’étais du genre à lui dire : « Zappe cette histoire. Cette merde est terminée. On va traverser tout ça. En tant que vétérans, on doit avancer, et ne pas se focaliser là-dessus comme les jeunes. Montre l’exemple. » C’était un petit peu dingue qu’un vétéran soit déboussolé par ça. »

Finalement, Anthony Davis n’est pas venu, les Lakers ont loupé les playoffs, puis Luke Walton et Magic Johnson ont quitté la franchise. Prochain épisode, le 20 juin, soir de la Draft.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires