Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS1:00
DET
CLE1:00
IND
UTH1:00
PHI
PHO1:00
ATL
LAC1:30
MEM
DAL2:00
MIL
DEN2:00
NOR
SAS2:00
SAC
OKC4:00
Histoire News

Les chiffres de la semaine : du 29 janvier au 3 février

Tous les vendredis, à travers des chiffres et des records insolites (ou pas…), Basket USA vous propose un condensé des principaux faits marquants de la semaine.

Cette semaine, duel à distance entre un LeBron James en mode « sans pitié » et un Kobe Bryant qui continue d’inscrire son nom sur les tablettes de l’histoire tout comme ses Lakers d’ailleurs, mais pour des raisons très différentes.

28 janvier : Le Black Mamba dépasse The Dream

Malgré la défaite des siens face aux voisins de Sacramento, Kobe Bryant a dépassé Hakeem Olajuwon aux nombre de points inscrits en carrière. Bryant trône désormais à la huitième place des meilleurs scoreurs de tous les temps avec, à ce jour, un total de 27 061 points.

29 janvier : Andrew Bogut se la joue Kareem Abdul-Jabbar

Les 18 rebonds et 7 contres de Andrew Bogut lors de la victoire des Bucks sur New Jersey représentent une performance que les fans de Milwaukee n’avaient plus vue depuis 37 ans.

En effet, le dernier joueur à avoir capté 18 rebonds et bloqué 7 shoots n’est autre que le légendaire Kareem Abdul-Jabbar, dont la performance datait de février 1974 !

30 janvier : Le courant ne « passe » plus aux Lakers

Face aux Celtics, les Lakers ont perdu leur collectif et forcément cela se ressent dans les stats. En effet, leurs 10 passes décisives représentent le deuxième plus faible total dans l’histoire de la franchise lors d’un match à domicile. Seuls les Minneapolis Lakers de 1960 ont fait pire avec 5 petites passes lors d’un match perdu 120-118 contre les Knicks.

30 janvier : Le Staples Center ne réussit plus au Shaq

Toujours face aux Lakers, Shaq n’a passé que 13 minutes sur le terrain et cela s’est ressenti sur sa feuille de match puisque O’Neal a terminé la rencontre avec zéro point ! C’est seulement la deuxième fois de sa carrière que Shaq ne parvient pas à inscrire le moindre point dans un match. La première fois, il n’avait joué que deux minutes avant de se blesser. C’était en février 2005.

31 janvier : Mais pourquoi tant de haine ?

C’est certainement la question que se sont posés les fans des Cavs qui, ce jour là, ont perdu leur 40ème rencontre de la saison face à… LeBron James et le Heat. Cleveland est la première équipe de l’histoire à être la première à franchir le cap des 40 défaites après avoir été la première à atteindre les 40 victoires la saison précédente. Décidemment, LeBron James aura tout fait vivre à cette équipe.

31 janvier : Record de victoires pour Lionel Hollins

Grâce à leur victoire sur le Magic, les Grizzlies sont non seulement repassés en positif, mais ils ont surtout offert à Lionel Hollins sa 96ème victoire en tant que coach de Memphis. Cette victoire permet à Hollins de devenir l’entraîneur le plus victorieux de l’histoire de la franchise créée en 1996, devant Mike Fratello (95 victoires).

31 janvier : Les Clippers peuvent enfin sourire

Face à Milwaukee, les Clippers ont remporté leur neuvième victoire consécutive à domicile. C’est leur plus longue série de victoires sur leurs terres depuis que l’équipe s’est installée à Los Angeles en 1984 (série terminée depuis la défaite face aux Bulls).

1er février : Sacramento doit apprendre à tuer un match

Face au Celtics et pour la dixième fois cette saison, les Kings ont perdu un match alors qu’ils étaient parvenus à prendre 10 points d’avance. Cette saison, à l’exception des Wizards (10 fois également) aucune équipe n’a laissé filer autant de matches après avoir mené d’au moins 10 points.

1er février : Kobe Bryant rejoint six autres légendes NBA

Grâce à ses 11 passes distribuées face aux Rockets, Kobe Bryant est devenu le septième joueur de l’histoire à atteindre le cap des 25 000 points, 5 000 rebonds et 5 000 passes en carrière. Son nom apparaît désormais aux côtés de légendes telles que Michael Jordan, Oscar Robertson, Jerry West, John Havlicek, Kareem Abdul-Jabbar et Karl Malone.

1er février : Portland s’est trouvé un nouveau leader

Incroyable performance pour LaMarcus Aldridge qui, face aux Spurs, a inscrit 40 points et capté 11 rebonds. Il devient le troisième joueur de l’histoire de la franchise à terminer un match avec au moins 40 points et 10 rebonds. Les deux autres sont Bill Walton en 1979 et Zach Randolph (2 fois) en 2007.

2 février : Dirk Nowitzki dépasse la barre des 20 000 points

Grâce à ses 29 points inscrits face aux Knicks, Dirk Nowitzki est devenu le 24ème joueur de l’histoire de la NBA à atteindre les 22 000 points en carrière. Il devient par la même occasion le 4ème joueur né en dehors des Etats-Unis à franchir ce cap après Hakeem Olajuwon (Nigeria), Dominique Wilkins (France) et Patrick Ewing (Jamaique).

2 février : Kevin Love a eu chaud

Dans la nuit de mercredi, Zach Randolph a bien failli mettre fin à la série double-doubles consécutifs réalisés par Kevin Love depuis le début de la saison (34 à ce jour). Terminant la rencontre avec tout juste 10 points et 10 rebonds, Love continue donc de poursuivre le record de Moses Malone réalisé lors de la saison 1982-83 (44 double-doubles consécutifs).

3 février : LeBron James une nouvelle fois aux côtés des grands

51 points, 11 rebonds et 8 passes ! Une performance tout simplement exceptionnelle et l’auteur n’est autre que LeBron James, sixième joueur de l’histoire à afficher de telles statistiques lors d’un match. Les précédents sont Wilt Chamberlain, Elgin Baylor, Kareem Abdul-Jabbar, Michael Jordan et… Richard Vincent Guerin (ancien joueurs des Knicks et des Hawks dans les années 50 et 60). Jordan et James sont les seuls à avoir réussi un tel match lors des 39 dernières saisons.

3 février : On a bien failli attendre

Cela faisait exactement 1 263 matches que l’on n’avait pas vu un joueur inscrire au moins 50 points dans un match. La dernière fois, c’était en janvier 2010 où le compteur d’un certain Andre Miller affichait 52 points. Ces 1 263 matches sans qu’aucun joueur n’atteigne la barre des 50 représentent tout simplement la deuxième plus longue période de l’histoire de la NBA. Le record a été établi en avril 1998 et janvier 2000 (1 338 matches).

Tous ces chiffres sont rapportés par la NBA et Elias Bureau
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *