Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mo Bamba déjà sur le rebond

Sixième choix du Magic à la dernière draft, Mo Bamba aborde l’intersaison avec détermination et enthousiasme après une année rookie stoppée fin janvier par une fracture de fatigue.

Le joueur de 2m13 n’était pas passé inaperçu lors de la Draft 2018 et se savait attendu au tournant à son arrivée en Floride. Mais Mo Bamba a vécu une première saison en NBA difficile. En début de campagne, le potentiel est là mais son impact est resté mesuré. Il n’a, par exemple, atteint que deux fois la barre des 15 points en 47 matchs.

Khem Birch lui a presque volé la vedette et même le titre de Sheck Wes qui porte son nom a fait plus de buzz que lui. Son année rookie a rapidement été placée sous le signe de l’apprentissage, pour tourner court au 31 janvier à cause d’une fracture de fatigue qui a mis fin à sa saison. L’heure est maintenant au rebond, à l’aube d’une saison où les compteurs seront remis à zéro.

Parce que Jonathan Isaac

Le « Mo Bamba process » prendra peut-être un peu plus longtemps que prévu, mais le longiligne pivot d’Orlando se dit plus déterminé que jamais et se sait bien entouré pour arriver à ses fins. Au Magic, c’est Jeff Weltman, le président des opérations basket, qui a trouvé la meilleure formule pour dédramatiser la situation.

« Mo a connu une année semblable à celle de Jonathan Isaac, qui a été blessé une bonne partie de l’année la saison précédente et n’avait pas pu montrer de quoi il était capable », déclare-t-il. « Mais chacun son rythme, Mo a son calendrier, et je crois qu’on va prendre cette blessure comme une bénédiction. Il n’a pas encore pu montrer tous les progrès réalisés depuis en interne. Je pense fermement que Mo sera un joueur d’élite dans cette ligue, qu’il a tous les ingrédients, les compétences, la taille, l’intelligence, le désir, pour y arriver. On ne peut pas juste dire le soir de la Draft qu’on va être patient. Il faut vraiment être patient. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas urgence pour Mo de travailler dur, de s’améliorer, et il le comprend ».

Parce que Steve Clifford

Comme il l’avait fait avec Michael Kidd-Gilchrist à Charlotte lorsque le poste 3-4 des Hornets avait dû passer de longs mois loin des parquets à cause de blessures à l’épaule, le coach du Magic, Steve Clifford, a maintenu son rookie en éveil en lui demandant de faire des rapports après chaque match. Sur le jeu intérieur dans sa globalité, l’étude des joueurs majeurs auxquels il allait devoir à nouveau se confronter à l’avenir, les systèmes de jeu utilisés en défense et en attaque pour les pivots…

Les échanges quotidiens sur le sujet avec le « head coach » ou son assistant Mike Batiste, intérieur de légende en Europe, ont également été fructueux, le joueur ayant agi en vrai professionnel.

« Je ne crois pas qu’il aurait pu faire mieux », se félicite coach Clifford. « Il a été très sérieux là dessus, s’est énormément investi et je pense que ça va l’aider pour les années à venir, dans la compréhension de la valeur de ses adversaires dans cette ligue, des gars qu’il va affronter pendant des années ».

Parce que Nikola Vucevic

Mo Bamba confie pour sa part avoir eu ses hauts et ses bas pour résumer sa première expérience dans cette NBA au rythme effréné. Mais l’intérieur est prêt à mettre les bouchées doubles cet été pour revenir plus fort, mentalement et physiquement. Comme on pouvait s’y attendre, plus motivé que jamais.

« Il y a tellement à apprendre de cette saison, tellement de choses qui vont m’aider à grandir. Je suis vraiment impatient d’être à cet été et à la saison prochaine », lance-t-il. « J’ai déjà pris un peu de poids, afin d’améliorer ma force. Je me sens bien, mais je suis encore très loin du produit fini. Cet été va être important en terme de développement, je crois que tout le monde au sein de la franchise sait ça ».

Pour l’aider à atteindre ses objectifs, le produit de Texas espère aussi qu’il pourra continuer à compter sur Nikola Vucevic, free agent cet été. Le but étant de suivre le même chemin emprunté par le Monténégrin, devenu All-Star cette saison après de longues années de travail, de conditionnement physique notamment, indispensable pour exister au poste bas.

« Ce serait super (de l’avoir de retour au Magic), parce que c’est un joueur de niveau All-Star. Pour moi, ce sera important d’être capable de me différencier, d’apprendre des domaines où il est fort et moins fort… J’attends avec impatience les défis qui nous attendent ».

Le premier de défi, c’est ce long été qui attend maintenant Mo Bamba au centre d’entraînement du Magic.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Orlando Magic en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés