Présaison
NBA
Présaison
NBA
MIA
ATL1:30
MEM
CHA2:00
DAL
OKC2:30
PHO
DEN3:00
UTH
SAC3:00
LAL
GSW4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2019 : à 18 ans, Sekou Doumbouya signe une performance historique

Annoncé dans le Top 10 de la prochaine Draft, le jeune ailier du CSP Limoges a planté 34 points pour son dernier match de la saison régulière !

Nos amis de Proballers.com passent leur année à décortiquer les stats du basket mondial. Comme certains observateurs, ils sont restés scotchés samedi soir par la prestation de Sekou Doumbouya, qui sera drafté dans quelques semaines.

L’ailier du CSP Limoges aura attendu son dernier match de saison régulière en Jeep ELITE, avant un départ garanti vers la NBA, pour claquer un record qui restera dans les annales du basket français. 34 points à 13 sur 18 aux tirs, dont 5 sur 7 à 3-points, en seulement 29 minutes de jeu. Victoire logique de Limoges, 106-78, contre une équipe de Levallois qui semblait déjà en vacances…

Pour se faire une idée de la performance, nous avons épluché la base de données Proballers, actuellement la plus complète et fiable sur les championnats français (même si, faute de source fiable, certaines saisons manquent encore à l’appel).

Résultat : depuis la création de la LNB (1987), on compte 412 matchs à 34 points ou plus en saison régulière, répartis sur 160 joueurs différents. Seuls 19 Français ont enregistré ce type de performances : Hervé Dubuisson (12 fois), Hugues Occansey (9), Yann Bonato (4), Edwin Jackson (3), Antoine Rigaudeau (2), Rodrigue Beaubois (2), Bruno Lejeune (2), Moustapha Sonko, Oumar N’Doye, Eric Micoud, Laurent Bernard, Christophe Grégoire, Olivier Bourgain, Ali Traore, Drissa Die, Fred Forte, Freddy Hufnagel et donc Sekou Doumbouya.

Sekou Doumbouya plus précoce qu’Antoine Rigaudeau et Yann Bonato

À 18 ans et presque 5 mois, Sekou Doumbouya est le plus jeune de tous ces joueurs. Le second n’est pas un inconnu puisqu’il s’agit d’Antoine Rigaudeau qui avait marqué 47 points le 24 janvier 1993 dans une défaite à Gravelines (114-104). Il avait alors 21 ans et 1 mois.

Autre Français à avoir fait des cartons jeune, Yann Bonato, qui avait inscrit 40 points, puis 39 points à deux reprises l’année de ses 23 ans avec Paris. Cette année là, Bonato avait terminé troisième meilleur marqueur du championnat de France derrière deux NBAers : les mythiques Ron Anderson et Delaney Rudd.

En avance sur Tony Parker, Nicolas Batum et Evan Fournier

Où situer la performance de Doumbouya par rapport à des Français de NBA ? Tony Parker avait ainsi marqué 32 points dans une victoire de Paris à Antibes, le 5 mai 2001. Il avait alors 18 ans et 11 mois.

C’est contre Nancy que Nicolas Batum avait marqué les esprits le 8 décembre 2007 en saurant 25 points, avec 9 rebonds et 5 passes, alors qu’il avait 18 ans et 11 mois.

Dernier point de comparaison, Evan Fournier avait marqué 27 points lors d’une défaite de Poitiers au Mans le 26 novembre 2011. Il avait alors 19 ans et 1 mois.

Pour conclure sur les comparaisons, voici les moyennes statistiques à 18 ans pour les joueurs pré-cités :

Tony Parker (Pro A) : 14.7 points, 2.7 rebonds, 5.6 passes en 33 minutes
Antoine Rigaudeau (Pro A) : 11.4 points, 2.4 rebonds, 4.6 passes, en 24 minutes
Sekou Doumbouya (Pro A) : 7.5 points, 3.2 rebonds, 0.7 passe en 18 minutes
Nicolas Batum (Pro A) : 5.0 points, 2.9 rebonds, 1.3 passe, en 16 minutes
Evan Fournier (Pro A) : 6.4 points, 2.0 rebonds, 0.7 passe, en 14 minutes
Yann Bonato (NCAA) : 3.8 points, 2.0 rebonds, 1.3 passe, en 9 minutes

Crédit photo : Olivier Sarre

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés