Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Lottery 2019 : qui va partir à la chasse au Zion ?

La NBA a changé le règlement de la « lottery » et ce soir, Knicks, Suns et Cavaliers ont le plus de chances de récupérer le premier choix, et donc sans doute de récupérer Zion Williamson.

La NBA a changé le règlement de la Comme l’an passé, la « lottery » se déroule à Chicago, et plus à New York. Cette année, l’enjeu est immense puisque le premier choix de la Draft est promis à Zion Williamson, le phénomène de Duke. Ils sont 14 sur la ligne de départ pour décrocher le gros lot et contrairement aux années précédentes, les trois plus mauvais bilans de la saison ont 14% de chance d’être n°1, soit une chance sur sept, contre une chance sur quatre les années précédentes. Il s’agit des Knicks, des Cavaliers et des Suns.

OÙ ET QUAND ?

La lottery se déroule à Chicago, et le tirage au sort débute à 2h30 heure française, juste avant le premier match de la finale de la conférence Ouest entre les Warriors et les Blazers.

QUI PARTICIPE À LA LOTTERY ?

En théorie, la « lottery » concerne les franchises non qualifiées en playoffs, soit 14 équipes. On leur attribue une place, et donc des chances de remporter le premier choix, en fonction de leur bilan en saison régulière. Plus une équipe a été mauvaise en saison régulière, plus elle a de chances de choisir en premier. À l’inverse, les franchises qui ont raté les playoffs de peu ont une infime chance de finir avec le meilleur choix.

Sauf que chaque année, des franchises s’échangent des choix de Draft, et que des équipes bien classées s’invitent dans la « lottery ». Cette année encore, c’est le cas de Boston, qui a récupéré le choix de Draft de Sacramento. Les Celtics ont 1% de chances de choisir en premier… Sauf que s’ils décrochent le 1er choix, c’est Philadelphie qui le récupère !

QUEL EST LE NOUVEAU REGLEMENT ?

À partir de cette saison, la NBA a modifié deux éléments essentiels, qui visent à éviter le « tanking » en saison régulière.

– Les trois plus mauvais bilans de la saison ont désormais 14% de chance de décrocher la première place le soir de la « lottery ». Jusqu’à présent, le plus mauvais bilan avait 25%, soit une chance sur quatre, de décrocher le premier choix. Les deux autres plus mauvais bilans avaient ensuite respectivement 19.9% et 15.6% de chance de récupérer cette première place. Un système mis en place depuis 2005 et que le « tanking » avait mis à mal depuis plusieurs saisons. Avec cette réforme, la plus mauvaise équipe n’a qu’une chance sur sept de gagner la « lottery », contre une chance sur quatre auparavant.

– Jusqu’à présent, seuls les trois premiers choix étaient déterminés par la « lottery », et le pire bilan de la saison régulière était assuré de sélectionner dans le Top 4. Avec cette réforme, on passera à quatre choix désignés par le tirage au sort, et ça signifie du même coup que le pire bilan de la saison régulière pourrait n’avoir que le 5e choix. En l’occurrence, il s’agit des Knicks, les seuls à être assurés de choisir dans le Top 5.

COMMENT SE DEROULE LE TIRAGE AU SORT ?

La NBA utilise 14 balles de ping-pong, numérotées de 1 à 14, et les place dans une machine qui ressemble à celle du Loto. Au total, il existe 1 001 combinaisons possibles (sans tenir compte de l’ordre de sortie des balles : en clair, la combinaison 1-2-3-4 est la même que la combinaison 4-3-2-1). Ces combinaisons sont attribuées aux équipes en fonction de la probabilité souhaitée. Les Suns, les Knicks et les Cavaliers en reçoivent donc 140, contre 10 à Boston.

Un premier tirage permet donc de déterminer le premier choix. Les balles sont mélangées pendant vingt secondes, puis chaque balle est aspirée à dix secondes d’intervalle. Le nom de la première équipe connue, on remet les balles dans la machine et on recommence pour déterminer les deuxième, troisième et quatrième choix. Si la combinaison d’une équipe déjà tirée au sort retombe, le tirage recommence.

Seuls les quatre premiers choix sont tirés au sort. De la 5e à la 14e place, la « lottery » tient ensuite compte du classement. En clair, les Knicks, les Cavaliers et Suns sont assurés d’être dans le Top 4 de la « lottery » et si leur nom de sort pas, on tient compte du classement, avec Knicks 5e, Cavaliers 6e et Suns 7e. Et ainsi de suite.

QUELLES SONT LES CHANCES DE CHAQUE FRANCHISE DE CHOISIR EN PREMIER ?

Voici les probabilités (en %) pour chaque équipe. Les Knicks, les Suns et les Cavaliers possèdent environ 1 chance sur 7 de choisir en 1er, ils ont 40% de chances de sélectionner dans le Top 3, et 52% de chances de choisir dans le Top 4.

New York : 14.0%
Cleveland : 14.0%
Phoenix : 14.0%
Chicago : 12.5%
Atlanta : 10.5%
Washington : 9.0%
New Orleans : 6.0%
Memphis* : 6.0%
Dallas** : 6.0%
Minnesota : 3.0%
LA Lakers : 2.0%
Charlotte : 1.0%
Miami : 1.0%
Boston*** : 1.0%

QUELS SONT LES CHOIX QUI CHANGENT DE MAIN ?

Chaque année, des choix de Draft peuvent passer d’une équipe à une autre selon le tirage au sort. Voici les trois choix concernés :

*Memphis : le choix des Grizzlies est protégé dans le Top 8. S’ils sélectionnent plus bas, ils devront céder ce choix à Boston. Si le choix est dans le Top 8, les Celtics recevront alors le choix de Draft de Memphis en 2020 (protection Top 6) voire en 2021 (non protégé) si les Grizzlies le conservent toujours l’an prochain.

**Dallas : le choix des Mavericks est protégé Top 5. S’ils sélectionnent plus bas, ce choix reviendra aux Hawks. Si Dallas le conserve, Atlanta récupèrera le choix de Dallas en 2020 (protégé Top 5), ou celui en 2022 (protégé Top 3) si les Mavericks le conservent encore, ou même celui de 2023 (non protégé) s’il est encore protégé.

***Sacramento : le choix des Kings appartient aux Celtics. Sauf que si Boston récupère le 1er choix, il doit l’échanger contre le 24e choix des Sixers.

LA LOGIQUE EST-ELLE SOUVENT RESPECTÉE ?

Depuis quatre ans, la logique est respectée puisque les titulaires du 1er choix, Minnesota (2015), Philadelphie (2016), Boston (2017) et Phoenix (2018), avaient le plus de chances de choisir en 1er avant la « lottery ».

Cette année, il y a un nouveau règlement, et donc davantage d’incertitude. Depuis dix ans, le gros lot n’a été récupéré que deux fois avec moins de 10% de chances : en 2011 (2.8%, Kyrie Irving) et en 2014 (1.7%, Andrew Wiggins) par les Cavaliers.

QUELS SONT LES REPRESENTANTS DES 14 FRANCHISES ?

Voici la liste complète des quatorze personnalités présentes sur le plateau pendant le tirage au sort.

Knicks : Patrick Ewing
Cavs : Nick Gilbert (fils du propriétaire)
Suns : Deandre Ayton
Bulls : Horace Grant
Hawks : Jami Gertz (co-propriétaire)
Wizards : Raul Fernandez (dirigeant)
Pelicans : Alvin Gentry
Grizzlies : Elliot Perry
Mavs : Cynthia Marshall (dirigeante)
Wolves : Gersson Rosas (président)
Lakers : Kyle Kuzma
Celtics : Rich Gotham (président)
Heat : Alonzo Mourning
Hornets : James Borrego

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés