Présaison
NBA
Présaison
NBA
ORL98
MIA107
CHI51
ATL46
MIL64
MIN55
DEN25
POR26
LAC
DAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets, rois du 3-points… en défense !

Exemplaires face aux Warriors par leur agressivité, les coéquipiers de James Harden possèdent la meilleure défense de la NBA à 3-points.

32.3%. C’est le pourcentage à 3-points des Warriors face aux Rockets après quatre rencontres. Aucune équipe n’a fait pire en saison régulière puisque les Suns, derniers de la NBA dans ce secteur, affichait un médiocre 32.9% cette saison. C’est aussi six points de moins qu’en saison régulière pour Golden State, et cette maladresse est symbolisée par les fameux « Splash Brothers » qui affichent un piteux 20 sur 72 à 3-points depuis le début de la série, soit 27.7%.

Mais ce n’est finalement pas si surprenant puisque les Rockets, connus pour leurs systèmes dédiés à 3-points, possèdent aussi l’une des meilleures défenses à 3-points du pays. Seconds en saison régulière, derrière Denver, ils sont numéros 1 en playoffs avec des adversaires qui shootent à 28.7% derrière la ligne à 7m25.

Moins d’aide, plus d’individuelle

« En changeant sur les écrans, on est capable de laisser nos gars un peu plus au large, et de ne pas trop aider » explique Mike D’Antoni au Houston Chronicle. « Jeff (Bzdelik) et son staff insistent dessus tous les jours. C’est très important. On reste sur nos gars. On ne veut pas leur laisser un 3-points. Notre philosophie, c’est de prendre des layups, des lancers et des 3-points. Et évidemment, c’est exactement ce qu’on ne souhaite pas leur laisser. On y croit. »

Au passage, Mike D’Antoni rappelle que ses joueurs continueront de shooter beaucoup à 3-points. Un 3-points manqué reste plus intéressant qu’un 2-points raté… « On a mis 17 tirs à 3-points. Ils en ont mis 8. Si ces 17 tirs avaient été à 2-points, c’étaient neuf points d’écart en leur faveur » calcule le coach de Houston. « Ils nous ont dominés aux tirs. Ils ont shooté avec un meilleur pourcentage. Mais parce qu’on a fait la différence à 3-points, en shootant 50 fois, et les gens n’aiment pas ça, on a eu neuf points de plus, et c’est énorme. »

Les Warriors cherchent le bon rythme

Preuve que les Rockets ne changent pas de stratégie, ils prenaient 51.9% de leurs tirs derrière la ligne à 3-points en saison régulière, et ils sont à 51.7% en playoffs. De peu, plus d’un tir sur deux est pris derrière l’arc, et ça ne change pas.

Comment Golden State peut améliorer son pourcentage, et faire déjouer cette défense ?

« Je ne crois pas que nous ayons pris de très bons tirs (dans le Game 4) » expliquait Steve Kerr après le match. « J’ai trouvé qu’on s’était juste précipité pour trouver du rythme. Le rythme est bon pour aller d’un camp à un autre, mais on doit prendre de meilleurs tirs. Quand on cherche des shoots rapides et non de bons tirs, on ne shoote pas bien. Les Rockets ont réussi les deux, mais les deux équipes ont aussi tiré des shoots forcés. On s’est précipité, et ça nous a un peu perturbés. »

La question du rythme est essentiel, et plus particulièrement pour Klay Thompson. Si Kevin Durant et Steph Curry peuvent se créer leur propre tir à 3-points, l’autre « Splash Brother » est dépendant des autres et des systèmes. Plus il y aura du mouvement et plus la balle circulera, plus Klay Thompson sera dans le rythme.

Sans doute que c’est lui le meilleur baromètre de l’équipe, plutôt que la réussite d’un Curry ou d’un Durant.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés