Matchs
hier
Matchs
hier
DEN108
LAL114
Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.66MIA2.4Pariez
  • LOS1.4DEN2.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kawhi Leonard (45 points) envoie un message aux Sixers d’entrée de jeu !

Impressionnant, l’ancien Spur (45 pts et 11 rbds !) a été parfaitement secondé par un Pascal Siakam (29 points) de très haut niveau dans la large victoire des Raptors sur les Sixers (108-95). En face, Joel Embiid a souffert…

Atmosphère sans surprise électrique dans la Scotiabank Arena pour ce premier match. Avec des Raptors qui entendent bien ne pas rester fidèles à leur « tradition » de passer à côté du match 1 d’une série. Deux hommes se chargent se mener les opérations à bien pour démarrer la rencontre : Kawhi Leonard et Pascal Siakam. Ils sont tout simplement inarrêtables et récitent le même basket : harcèlement constant dans le jeu de transition et sanctions à mi-distance après des situations de un-contre-un.

Devant « The Claw », Jimmy Butler est en souffrance et doit s’avouer vaincu sur plusieurs « spin move ». Déjà, les « MVP ! MVP ! » pleuvent de l’Arena pour l’ancien Spur, sous les yeux d’un R.J. Barrett, l’air enjoué. Son compère Siakam n’est pas en reste et ses qualités de « slasher » font des merveilles. À la pause, les deux hommes combinent déjà… 49 points à eux deux !

Joel Embiid à la peine devant Marc Gasol

Malgré cette éruption, et 39 points encaissés au premier quart-temps (!), les Sixers restent au contact grâce à la bonne entame de Tobias Harris, toujours propre avec ses « jumpers ». Rapidement envoyé au charbon par Brett Brown, James Ennis réalise une entrée remarquée. Joel Embiid est, lui, beaucoup moins en vue. L’explication à sa maladresse s’appelle Marc Gasol.

Le lourd pivot espagnol n’est pas un ancien meilleur défenseur de l’année pour rien. Sa densité physique gêne énormément Embiid qui balance pas mal de mauvais tirs au poste. Sa courbe statistique remonte lorsqu’il fait face à Serge Ibaka.

Toronto garde le cap malgré le réveil de JJ Redick

À la pause, Philadelphie peut s’estimer heureux d’avoir limité la casse (61-52). Cet écart d’une dizaine de points se stabilise par la suite. Toronto semble en contrôle alors que JJ Redick, transparent jusqu’ici, commence à sérieusement chauffer : l’arrière plante… quatre paniers primés dans les premières minutes du 3e quart-temps ! Sauf que les visiteurs sont toujours autant à la peine pour limiter le tandem terrible d’en face. Ils s’occupent de tout alors que le banc des Raptors est quasiment muet. Pas particulièrement adroit ou actif au rebond, Gasol poursuit son travail de l’ombre et le pourcentage d’Embiid continue de chuter. Après un temps fort défensif des Raptors qui amène plusieurs contre-attaques, les locaux, poussés par un public en feu, s’offrent près de 20 points d’avance (89-70).

Qui pour éteindre l’incendie côté Sixers ? Eh bien pas grand monde. Toronto impressionne par sa défense. Cela passe par les mains actives de Kyle Lowry ou par les gros contres en second rideau de Serge Ibaka. « Dong ! » Et en attaque, Leonard poursuit son festival. Encore des « MVP ! », toujours des « MVP ! ». Impressionnant. Brown a en vu assez et s’avouant vaincu, il vide son banc.

Réaction attendue pour le match 2, lundi soir.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés