Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Russell Westbrook cale encore au premier tour

Depuis le départ de Kevin Durant en 2016, Oklahoma City n’a donc toujours pas gagné une série de playoffs. Et forcément, Russell Westbrook est pointé du doigt. Alors que de nombreux chiffres l’accablent à l’issue de son duel perdu face aux Blazers de Damian Lillard.

Comme on pouvait s’y attendre, Russell Westbrook et Paul George se sont présentés avec la mine des mauvais jours en conférence de presse d’après match. Déjà pas très bavard habituellement, le meneur All-Star s’est contenté de lâcher un « très déçu », pour exprimer son sentiment après un nouveau revers au premier tour.

Seulement 4 victoires sur les 16 derniers matchs de playoffs

Son esprit devait effectivement être tourmenté, comme c’est le cas pour chaque leader qui se retrouve dans une telle situation d’échec après une longue saison de 82 matchs. D’autant plus lorsque celle-ci intervient de façon aussi brutale, sur un shoot quasiment inscrit du milieu de terrain, au buzzer, le tout après avoir lâché une avance de 15 points à l’entrée du money time.

Durant son court passage devant la presse, Russell Westbrook a évoqué la façon dont il va analyser cet exercice. « Je regarde toujours ma performance en premier. Je réfléchis à ce que j’aurais pu mieux faire durant la saison pour mettre mon équipe en position de gagner des matchs. Comment je peux m’améliorer lorsque je vais revenir pour nous aider à gagner ».

S’il va un peu plus loin dans l’analyse de son cas personnel, le n°0 du Thunder va prendre une sacrée claque. Depuis le départ de Kevin Durant en 2016, OKC n’a pas gagné une série de playoffs. Il y a eu le 4-1 face aux Rockets en 2017, le 4-2 contre le Jazz la saison passée malgré l’avantage du terrain, et un nouveau revers en cinq matchs depuis la nuit dernière. En 16 matchs de playoffs disputés sur ces trois dernières saisons, Oklahoma n’a donc gagné que quatre fois.

Pourcentages en chute libre, trop de mauvais choix et de balles perdues

En général, les stars de son calibre haussent leur niveau de jeu en playoffs. Russell Westbrook apparaît lui terriblement crispé dans les matchs couperets de la mi-avril, lorsque le jeu offre moins d’espace, que les défenses se resserrent et que la pression d’une série sur sept matchs se fait sentir. À chaque fois, c’est un peu le même constat qui ressort, celui d’un joueur qui veut porter toute son équipe sur ses épaules et qui finit par se heurter à un mur, notamment nourri par ses ratés à répétition.

Sur les trois dernières campagnes, sa production personnelle est plus que correcte. Ce sont plutôt ses pourcentages au tir qui flanchent. Voilà en effet trois saisons de suite que son pourcentage au tir global ne dépasse plus les 40%. Même constat dans l’exercice du tir à 3-points, même s’il n’a jamais fait partie des gâchettes les plus régulières. Face à Portland, il termine les cinq matchs sous la barre fatidique des 33% de réussite derrière l’arc en moyenne.

Au moment où chaque possession compte, cette maladresse chronique combinée à un nombre de balles perdues toujours important (84 en 16 rencontres de playoffs, soit 5.2 turnovers en moyenne par match) et à des choix douteux dans les instants décisifs font que Russell Westbrook n’arrive tout simplement pas à lier la parole aux actes, celui de tout faire pour « être un meilleur leader » chaque année depuis le départ de Kevin Durant.

Damian Lillard, une autre idée du leadership

Après les deux premiers matchs perdus à Portland, Russell Westbrook l’avait déjà martelé après avoir notamment attaqué la série à 13/37 au tir, dont un triste 1/10 à 3-points dans le Game 2, avec une sélection de shoot catastrophique : « Je dois mieux jouer. Ce soir, la défaite, j’en prends l’entière responsabilité car ma manière de jouer était inacceptable ». Mais sa prestation de la nuit dernière a montré qu’il restait toujours dans le même schéma. Avec un nouveau triple double à la clé, certes, mais 20 tirs ratés, soit plus que l’ensemble du reste de l’équipe (19), et surtout une nouvelle défaite au final.

Enfin, ce revers face aux Blazers est aussi celui du leader Russell Westbrook car contrairement aux échecs précédents face aux Rockets et au Jazz, le meneur du Thunder a été dominé dans son match-up avec le meneur adverse.

Damian Lillard a ainsi affiché une attitude totalement opposée, avec beaucoup d’adresse et de calme, tirant le meilleur de son groupe sans forcément lâcher du lest au niveau de ses responsabilités en attaque. C’est sans doute sur ce point que le franchise player d’OKC va devoir mener sa réflexion cet été pour changer une dynamique négative de plus en plus gênante.

Russell Westbrook Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 OKC 82 33 39.8 27.1 81.5 2.2 2.7 4.9 5.3 2.3 1.3 3.3 0.2 15.3
2009-10 OKC 82 34 41.8 22.1 78.0 1.7 3.2 4.9 8.0 2.5 1.3 3.3 0.4 16.1
2010-11 OKC 82 35 44.2 33.0 84.2 1.5 3.2 4.6 8.2 2.5 1.9 3.9 0.4 21.9
2011-12 OKC 66 35 45.7 31.6 82.3 1.5 3.1 4.6 5.5 2.2 1.7 3.6 0.3 23.6
2012-13 OKC 82 35 43.8 32.3 80.0 1.4 3.9 5.2 7.4 2.3 1.8 3.3 0.3 23.2
2013-14 OKC 46 31 43.7 31.8 82.6 1.2 4.5 5.7 6.9 2.3 1.9 3.9 0.2 21.8
2014-15 OKC 67 34 42.6 29.9 83.5 1.9 5.4 7.3 8.6 2.8 2.1 4.4 0.2 28.2
2015-16 OKC 80 34 45.4 29.6 81.2 1.8 6.0 7.8 10.4 2.5 2.0 4.3 0.3 23.5
2016-17 OKC 81 35 42.5 34.3 84.5 1.7 9.0 10.7 10.4 2.4 1.6 5.4 0.4 31.6
2017-18 OKC 80 36 44.9 29.8 73.7 1.9 8.2 10.1 10.3 2.5 1.8 4.8 0.3 25.4
2018-19 OKC 73 36 42.8 29.0 65.6 1.5 9.6 11.1 10.7 3.4 2.0 4.5 0.5 23.0
2019-20 HOU 8 33 46.4 23.5 64.7 1.6 7.6 9.3 7.9 3.3 1.8 4.4 0.5 21.4
Total   829 35 43.5 30.7 80.0 1.7 5.4 7.0 8.4 2.5 1.8 4.1 0.3 23.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés