Finale
NBA
GSW110
TOR114
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Sixers n’ont rien perdu de leur confiance

Malgré le revers concédé à domicile lors du premier match, face à Brooklyn, les Sixers ont affiché toute leur confiance pour la suite de la série.

Comme d’habitude, Jared Dudley a mis les pieds dans le plat après la victoire des Nets sur le parquet de Philadelphie. Joel Embiid a beau être au ralenti, l’intérieur de Brooklyn estime que c’est le groupe dans son ensemble qui a des problèmes.

« L’alchimie, ça compte », a-t-il ainsi expliqué. « Quand on est dans le quatrième quart-temps, le « money time », est-ce qu’ils sont prêts à faire la passe supplémentaire ? On sait qu’Embiid veut ces shoots, on sait que Jimmy veut ces shoots. Mais il n’y a qu’un ballon. Et ils ne sont pas les Warriors, qui sont eux une grande équipe au niveau du partage de la balle. »

Le joueur des Nets aurait peut-être du attendre avant de faire ses remarques, qui pourraient bien servir de motivation aux Sixers. Mais le constat qu’il tire n’est pas tout à fait faux. Même si à Philadelphie, personne ne sombre dans le défaitisme.

« Nous sommes chanceux », assure même Jimmy Butler. « On nous demande de jouer au basket tous les jours. Nous sommes en playoffs, avec la 3e place en saison. Nous sommes heureux. Ça pourrait être bien pire. On pourrait être à 0-4, mais ce n’est pas le cas. Donc il ne faut pas s’en soucier. Nous allons plonger dans le prochain match en pensant qu’on va gagner. »

Globalement, les Sixers ont ainsi surtout affiché une confiance inébranlable, malgré donc ce premier revers.

« C’est Philly, c’est comme ça que ça se passe »

Amir Johnson a quand même présenté ses excuses à l’équipe pour l’épisode des SMS sur le banc, alors que Ben Simmons est revenu sur ses remarques, lui qui avait expliqué que les fans qui le sifflaient « ne devaient plus changer de camp ».

« C’est Philly, c’est comme ça que ça se passe. J’adore. C’est Philly. Quand vous ne jouez pas bien, ils vont vous pourrir, vous chambrer, c’est ainsi. Ils vont vous le faire savoir. J’adore être ici. J’adore les fans. Je ne voudrais pas être quelque part où ils s’en foutent et où ils se montrent uniquement quand tout va bien. »

Lors du premier match, Ben Simmons s’est lui retrouvé dans le piège de Brooklyn, ses solutions sur contre-attaque étant bien limitées par les Nets, et son jeu sur demi-terrain, sans shoot extérieur, étant problématique.

Peut-être que la solution passe donc par davantage de ballons poste bas, et c’est ce que l’intéressé laissait entendre.

« Je pense que j’aurais pu être plus agressif. J’avais Dudley face à moi et l’autre gamin (sans doute Treveon Graham…) donc je dois être agressif et les attaquer. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Philadelphia 76ers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés