Magazine News Previews

Preview Playoffs 2019 : Milwaukee (1) – Detroit (8)

C’est l’une des séries les plus déséquilibrées, et les Bucks ont l’occasion de passer le premier tour pour la première fois depuis 2001 ! À l’époque, c’était en trois manches gagnantes.

Après avoir survolé la saison régulière, les Bucks attaquent les playoffs face à des Pistons à bout de souffle, qualifiés le dernier soir de la saison régulière. Sur le papier, il n’y a pas photo même si l’expérience de Dwane Casey et Blake Griffin n’est pas négligeable… Mais Milwaukee est en mission, et le collectif a peu de failles, d’autant que Mike Budenholzer va recevoir du renfort pendant ces playoffs avec Malcolm Brogdon et Nikola Mirotic. Ces Bucks font très peur, et Detroit aura bien du mal à accrocher une petite victoire. Pour ne rien arranger, Blake Griffin est blessé au genou…

MENEURS

Même si Reggie Jackson a quelques kilomètres au compteur en playoffs, il va souffrir face à un Eric Bledsoe qui n’était pas loin d’être All-Star cette saison. Jackson est de plus en plus un « off-guard », dont le jeu se limite à des pénétrations et du shoot à 3-points. Et comme le shoot n’est pas son fort, et que sa défense reste problématique, Detroit risque de souffrir sur ce poste. D’autant qu’Eric Bledsoe est plus complet, meilleur défenseur et qu’il a gagné en leadership. La domination des Bucks débute dès le poste 1, et les coéquipiers de Reggie Jackson vont devoir l’aider pour éviter qu’Eric Bledsoe ne s’amuse trop.

Avantage : Milwaukee

EXTERIEURS

Malcolm Brogdon n’est pas rétabli mais Sterling Brown est capable de peser en défense, comme ce fut le cas face aux Rockets en fin de saison. Titulaire à sept reprises en fin de campagne, il s’est fondu dans le moule, et comme il n’est pas trop maladroit, et que c’est un très bon joueur sur transition, il complète bien Khris Middleton, néo All-Star, véritable tueur silencieux, et idéal comme Lieutenant de Giannis Antetokounmpo.

Lui aussi est un bon défenseur, et ça risque d’être très compliqué pour le rookie Bruce Brown, mais aussi Wayne Ellington. Les deux seraient de bons remplaçants ailleurs, mais à Detroit, ils sont titulaires, et on peut s’attendre à ce que Dwane Casey modifie ses plans en cours de série pour relancer Luke Kennard.

Avantage : Milwaukee

INTERIEURS

Antetokounmpo-Lopez vs Griffin-Drummond. En voilà un beau duel de All-Stars ! La paire des Pistons est l’une des meilleures de la NBA, mais en face, il y a le meilleur joueur de la conférence Est et un pivot fuyant qui fait très, très, très mal de loin. Une véritable opposition de style avec un « Greek Freak » qui est un joueur de contre-attaque et de transition, et un Lopez qui s’écarte beaucoup pour faire sortir le pivot adverse et laisser le champ libre à son compère dans l’axe.

En face, Blake Griffin est le vrai créateur des Pistons. Tout passe par lui en attaque alors qu’Andre Drummond reste un pivot à l’ancienne qui domine dans la raquette, mais n’apporte pas de danger au large. Sur la fin de saison, c’était presque l’arme numéro 1 de Detroit, mais les doutes sur le genou de Blake Griffin ne laissent rien augurer de bon, surtout qu’il va devoir se coltiner Giannis Antetokounmpo et qu’il n’y a personne d’autre pour le suppléer à ce niveau…

Avantage : Milwaukee

LES BANCS

Les Bucks ont quelques blessés importants mais la richesse de l’effectif fait que ce sera presque indolore face à la rotation courte des Pistons. L’expérience d’un George Hill ou d’un Ersan Ilyasova, ou le culot d’un Pat Connaughton ou d’un D.J. Wilson… Il y a de tout sur le banc des Bucks, et les Pistons souffrent de la comparaison. Pour preuve, Thon Maker, qui cirait le banc à Milwaukee, est devenu un remplaçant majeur à Detroit. Comme jokers, Langston Galloway et Luke Kennard ont un peu le même profil par leurs qualités de shooteur, et les départs de Stanley Johnson et Reggie Bullock n’ont pas été comblés. Seul Ish Smith pourrait apporter un plus. Très insuffisant…

Avantage : Milwaukee

LES COACHES

Deux des meilleurs coaches de leur génération face à face. Deux coaches qui ont buté sur LeBron James pendant des années. Pour leur première saison avec leur nouvelle équipe, ils ont chacun atteint leur objectif.

MikeBudenholzer a carrément mené les Bucks au sommet de la NBA, et le jeu des Bucks n’a quasiment pas de faille. Il est capable d’adapter sa défense aux adversaires, et son basket « total » est un régal. Coach Of The Year 2018, Dwane Casey n’a pas démérité avec un effectif déséquilibré, qui penche sérieusement à l’intérieur, et qui manque de créateurs sur les lignes arrières. C’est compliqué de mettre en place un projet mais il a arraché la 8e place, et c’est déjà un succès.

Avantage : Milwaukee

LA CLÉ DE LA SÉRIE

La santé de Blake Griffin. L’intérieur All-Star a terminé la saison sur les rotules. A l’instar de Joel Embiid à Philly, Blake Griffin a en effet le genou qui grince depuis 15 jours, et c’est évidemment problématique alors qu’il s’apprête à défier les Bucks quatre fois en huit jours. Il est d’ailleurs incertain pour le Game 1 de dimanche soir. Sans lui, ou même s’il n’est qu’à 50%, ça peut tourner à la correction…

EN SAISON RÉGULIÈRE (Bucks 4-0)

5 décembre : Milwaukee – Detroit (122-105)
17 décembre : Detroit – Milwaukee (104-107)
1er janvier : Milwaukee – Detroit (121-98)
29 janvier : Detroit – Milwaukee (105-115)

VERDICT

Les 19 victoires d’écart au classement et le « sweep » en saison régulière montrent bien l’écart entre les deux franchises. Si l’on ajoute que les Pistons arrivent en playoffs essoufflés, voire blessés, ça risque d’être très compliqué pour les hommes de Dwane Casey. Pour Milwaukee, toujours pas au complet, il s’agit d’entamer sérieusement les playoffs car il ne faut pas oublier que la franchise n’a pas connu les demi-finales de conférence depuis 2001.

Milwaukee 4-0

CALENDRIER

Game 1 : à Milwaukee, dimanche 14 avril (à 1h00 dans la nuit de dimanche à lundi en France)
Game 2 : à Milwaukee, mercredi 17 avril (à 2h00, dans la nuit de mercredi à jeudi en France)
Game 3 : à Detroit, samedi 20 avril (à 2h00, dans la nuit de samedi à dimanche en France)
Game 4 : à Detroit, lundi 22 avril (à 02h00)
Game 5 : à Milwaukee, mercredi 24 avril**
Game 6 : à Detroit, vendredi 26 avril**
Game 7 : à Milwaukee, dimanche 28 avril**

**si nécessaire

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *