Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

D’Angelo Russell, les dessous d’une revanche

Sa sélection pour le All-Star Game, en tant que remplaçant de Victor Oladipo, sonne comme une vraie revanche pour le meneur de Brooklyn, dont le comportement inquiétait à Los Angeles. Son arrivée à Booklyn a changé le visage de sa carrière.

Les Lakers ne croyaient pas en lui et finalement, c’est à Brooklyn que D’Angelo Russell a explosé, au point de devenir un All-Star cette saison. Mais le meneur des Nets reconnaît que la franchise californienne n’a pas tous les torts et que son changement de comportement et la méthode de Kenny Atkinson expliquent sa métamorphose.

« J’en ai connu d’autres mais je ne savais pas comment être un professionnel », avoue le All-Star. « J’avais besoin d’être rassuré, de cette expérience humble de venir dans une nouvelle franchise. Les mots me manquent. Ici, les joueurs se développent et ça ira loin. »

Parmi les hommes importants, il y a bien évidemment Kenny Atkinson qui a su bien le gérer et lui faire confiance. « Je n’ai pas parlé à Luke Walton ou à quiconque aux Lakers », explique le coach. « Thad Matta (son coach à Ohio State) m’a dit qu’il fallait le coacher, qu’il voulait l’être. Il m’a expliqué qu’il fallait lui rentrer dedans et il a très bien répondu à ça. »

Jacque Vaughn comme mentor

Sans oublier l’impact des assistants, tel Mo Cheeks avec Russell Westbrook. À Brooklyn, il s’agit de Jacque Vaughn, ancien meneur et assistant aux Spurs, mais aussi ancien coach du Magic.

« Il a surtout travaillé avec Jacque Vaughn », poursuit Kenny Atkinson. « Ils sont proches, bossent tous les jours. Jacque a évolué à ce poste et il le connaît, au quotidien, c’est énorme ces conversations entre les deux. Jacque était un excellent défenseur. C’est capital d’avoir quelqu’un comme ça dans un staff. On a également Pablo Prigioni. »

Comme son contrat rookie se termine cette saison, D’Angelo Russell savait qu’il entamait une saison charnière dans sa carrière et les progrès mentaux sont essentiels, mais encore faut-il les coupler avec un physique irréprochable. La saison passée, D’Angelo Russell avait en effet été coupé dans son élan par des blessures.

« D’Angelo a bossé dur l’été dernier, il n’a jamais quitté la salle. Il fait un travail remarquable pour prendre soin de son corps », conclut le coach de Brooklyn. « Il a progressé physiquement, sa récupération est meilleure. C’est un succès total, une belle histoire. Il a compris que c’était un effort collectif. »

Même à Los Angeles, sa progression est soulignée par ses anciens coéquipiers. « C’est un incroyable moment pour lui », déclare Brandon Ingram. « Il a connu beaucoup de commentaires négatifs et il s’est éloigné des réseaux sociaux. Il a la chance de pouvoir jouer son jeu. Chacun est différent et a besoin de situation différente pour réussir. Donc félicitations à lui. »

À l’arrivée, voilà D’Angelo Russell parmi les étoiles, où il sera le deuxième joueur le plus jeune derrière Ben Simmons. Qui aurait pu croire ça en juin 2017, lorsque les Lakers l’avaient envoyé à Brooklyn contre Brook Lopez pour faire de la place à Lonzo Ball, sélectionné quelques jours plus tard ?

D'Angelo Russell Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 LAL 80 28 41.0 35.1 73.7 0.6 2.8 3.4 3.3 1.8 1.2 2.5 0.2 13.2
2016-17 LAL 63 29 40.5 35.2 78.2 0.5 3.0 3.5 4.8 2.1 1.4 2.8 0.3 15.6
2017-18 BRK 48 26 41.4 32.4 74.0 0.6 3.3 3.9 5.2 1.9 0.8 3.1 0.4 15.5
2018-19 BRK 81 30 43.4 36.9 78.0 0.7 3.2 3.9 7.0 1.7 1.2 3.1 0.3 21.1
2019-20 GOS 7 32 43.9 36.7 78.6 0.3 4.0 4.3 6.3 1.3 0.7 2.3 0.4 25.3
Total   279 29 41.9 35.4 76.3 0.6 3.1 3.7 5.1 1.9 1.2 2.8 0.3 16.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés