News

Interview Frank Ntilikina : « Je dois faire preuve de plus d’exigence dans mon jeu en général »

Après une saison rookie délicate, Frank Ntilikina revit une campagne sophomore compliquée à New York. Décalé à l’aile par David Fizdale, cloué sur le banc pendant quelques matchs, le Français s’est finalement blessé à la cheville face aux Lakers.

Basket USA l’a croisé à Golden State et Portland, pour recueillir ses impressions sur son approche dans cette situation.

Frank, avant tout comment va votre cheville ?

Ça va de mieux en mieux. On fait beaucoup de soin, on travaille beaucoup dessus et on voit jour après jour comment ça évolue. Je fais de bon progrès. Je serais peut être de retour pour le prochain match, et si c’est pas le prochain match, ce sera le match d’après.

Votre saison est un peu un copier-coller de votre saison rookie si on regarde vos statistiques, quel bilan tirez-vous personnellement de cette première moitié de saison ?

La saison n’est pas terminée donc c’est difficile de tirer un bilan, mais à l’heure actuelle, je pense surtout à me rétablir de ma blessure et à revenir le plus vite possible au jeu.

« Si c’est bien pour l’équipe, il faut le faire »

Vous connaissez tout de même une saison en dents de scie jusqu’à maintenant. Vous avez été baladé du cinq de départ au banc, vous avez eu trois DNP début décembre. Vous avez aussi été baladé entre les postes 1, 2 et, 3. Comment gérez-vous cette incertitude autour de votre rôle ?

Le plus important c’est de rester concentré sur l’objectif, à savoir continuer à progresser, devenir le meilleur joueur possible et apporter le plus possible à l’équipe, peu importe le rôle que j’ai. Donc il faut oublier toutes les incertitudes et surtout toutes les choses sur lesquelles je n’ai aucun contrôle. Mon but c’est de me concentrer sur ce que je peux contrôler.

En parlant de choses hors de votre contrôle, quel était le raisonnement derrière votre décalage à l’aile ? Est-ce que vous en aviez parlé avec le staff à l’intersaison ? Est-ce que c’est arrivé pendant le training camp ? Comment ça s’est passé ?

On y a travaillé pendant le training camp et on en a vraiment parlé à la fin du training camp. Après un entrainement, le coach est venu annoncer le cinq de départ. Il avait ses idées par rapport à la rotation, et comme vous avez pu le voir, la rotation a beaucoup changé pendant la saison. Et voilà… Mais la saison est longue, et je pense que c’est le rôle d’un coach et de son staff de trouver quelles sont les combinaisons qui marchent le mieux pour faire avancer l’équipe. En tant que joueur, on a un seul rôle, c’est d’être concentré sur ce qu’on nous demande et de faire notre job.

Est-ce que ça vous avez surpris ?

Euh… Surpris non, parce que je suis un peu préparé à tout… C’est sur que voilà, je ne m’y attendais pas totalement mais maintenant c’est un challenge et je pense avoir répondu présent. Et puis, cette décision a aussi permis de donner un défi à notre rookie, qui du coup n’était pas tout de suite dans le cinq et ça lui a aussi permis de rentrer dans sa saison. Et voilà, si c’est bien pour l’équipe, il faut le faire.

À choisir, vous préféreriez jouer meneur, j’imagine ?

Oui, poste un.

Dans quel domaine pensez-vous devoir progresser pour pouvoir gagner du temps de jeu au poste un et pour montrer au staff que vous méritez votre place en tant que meneur de cette équipe, que ce soit en titulaire ou en remplaçant ?

Ben… je dirais un peu de tout. Parce que pour moi, comme je te le disais, j’aimerais devenir le meilleur joueur possible. Donc voilà, c’est apporter à l’équipe, apporter je pense aussi au scoring notamment car c’est quelque chose que les autres meneurs font un peu plus que moi. Je suis plus gestionnaire. Mais ce sont des défis qui sont à ma portée, donc c’est motivant.

« Le jeu se ralentit et je me sens plus à l’aise dans les systèmes »

N’est-ce pas compliqué de vouloir relever ces défis alors que le staff vous exile à l’aile, ne vous met pas la balle dans les mains, et vous empêche de mettre le jeu en place. Dans un sens, ça semble assez contre-productif. Comment pouvez-vous progresser si on ne vous donne pas l’opportunité de jouer ce rôle ?

Comme tu le dis, il y a beaucoup d’incertitudes et d’alternatives, donc c’est sur que c’est compliqué… mais c’est un challenge qui est vraiment de taille, qui me motive. C’est une situation qui exige encore plus de travail. Je dois faire preuve de plus d’exigence dans mon jeu en général et c’est quelque chose que j’adore. Donc le but est vraiment de pouvoir franchir ce palier et d’abattre le mur qui est devant moi.

Pour le grand public qui ne voit pas forcément vos matchs, pouvez-vous nous expliquer comment vous sentez votre progression cette saison ?

Ça ne se voit pas forcément dans les stats mais ça se manifeste bien au niveau de comment je me sens sur le terrain et mon approche des matchs. Après, c’est un processus qui prend du temps. Le jeu se ralentit et je me sens plus à l’aise dans les systèmes.

Quelle est l’approche de l’attaque avec David Fizdale ? Qu’est-ce qui a changé pour vous d’une saison à l’autre ?

Ce sont deux styles de jeu différents avec deux entraîneurs différents. Après, je ne sais pas si ça reste le même basket mais l’état d’esprit est le même : on défend, on court et on doit partager le ballon. Après, c’est parfois compliqué parce qu’on a des joueurs de type 1-contre-1. Mais c’est un style de jeu très intéressant qui veut exploiter nos forces. Les joueurs de 1-contre-1 vont faire du 1-contre-1, les joueurs qui savent faire tourner le ballon font tourner le ballon, c’est assez intéressant, on voit qu’on a beaucoup de diversité dans notre équipe.

Est-ce que vous songez à la Coupe du Monde ? C’est un événement exceptionnel et la dernière médaille de bronze doit tout de même vous donner des idées ?

Pour l’instant, pas vraiment. Je suis vraiment concentré sur ce qui se passe maintenant et ma saison. Ça donne des idées mais j’y penserai le moment venu. Bien sûr que l’Equipe de France est quelque chose de très important pour moi mais pour l’instant, je dois me concentrer sur ma saison avec New York.

Propos recueillis à Portland et à Oakland

Frank Ntilikina Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 NYK 78 22 36.4 31.8 72.1 0.5 1.8 2.3 3.2 2.3 0.8 1.7 0.2 5.9
2018-19 NYK 43 21 33.7 28.7 76.7 0.3 1.7 2.0 2.8 2.4 0.7 1.3 0.3 5.7
Total   121 22 35.4 30.5 73.5 0.4 1.8 2.2 3.1 2.4 0.8 1.6 0.3 5.9
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *