Présaison
NBA
Présaison
NBA
ORL98
MIA107
CHI111
ATL93
MIL118
MIN96
DEN110
POR104
LAC35
DAL55
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Lou Williams, homme fort du derby de Los Angeles

Voilà le genre de performance qui le repositionne dans la course à un nouveau titre de 6e homme de l’année. Avec son record cette saison (36 points, 7 rebonds), Lou Williams a mené les Clippers vers la victoire « sur le terrain » des Lakers (118-107), toujours privés de LeBron James. Les jeunes coéquipiers de ce dernier, Lonzo Ball, Brandon Ingram et Kyle Kuzma, ont tous passé la barre des 15 points. Mais ils ont subi un gros « run » fatal, à cheval sur le troisième et quatrième quart-temps.

Quand LeBron James n’est pas là…

Fatigue liée à cette seconde nuit de « back-to-back » ? Absences de LeBron James, Rajon Rondo et JaVale McGee ? Il y a sans doute un peu de tout ça pour comprendre la défaite des Lakers, après un match qui a parfois tourné au festival de maladresse, tant dans le jeu que dans l’adresse (40% de réussite général à la pause). Un homme illustre en tout cas à quel point les Angelenos ne sont pas la même équipe sans LeBron James : Ivica Zubac. De nouveau titulaire, le pivot connait une seconde prestation très en-deçà de ses dispositions affichées récemment. Il ne profite en effet plus des nombreux bons ballons que pouvait lui distribuer son ailier.

Lonzo Ball et Kyle Kuzma font ce qu’ils peuvent pour compenser l’absence du King à la création mais l’un comme l’autre perdent beaucoup trop de ballons en route. Une action résume bien ce double visage : Lonzo Ball, qui rate encore plusieurs « lay-up » dans cette partie, est tout près de perdre le ballon mais il parvient délivrer une superbe et « longue » passe dans le dos vers un Tyson Chandler ouvert au dunk. Une action heureuse mais les déchets ont leur importance en seconde période alors que les deux équipes restent au contact pendant près de 30 minutes de jeu.

Lou Williams met les Lakers à la torture

Alors que les commentateurs locaux n’ont pas peur de parler d’une rencontre aux allures de match de présaison, les Lakers connaissent un énorme trou d’air à la fin de la troisième période : basket largement cafouillé en attaque et manque de mordant en défense. Lou Williams, auteur d’un tir du milieu de terrain au buzzer de la première période, en profite pour passer derrière les écrans et scorer à volonté. Impeccable derrière l’arc, il l’est tout autant sur la ligne des lancers-francs.

Son parfait 11/11 contraste d’ailleurs avec les… 11 points lancés en route par les Lakers sur cette même ligne. Un problème récurrent pour Brandon Ingram et les autres Lakers.

Avec un Lou Williams dans le bon tempo, alors que les titulaires des Clippers ne brillent pas particulièrement, exception faite à Danilo Gallinari, les « visiteurs » profitent des 8 pertes de balles de leurs adversaires dans la période pour passer un 9-0. Qui se transforme bientôt en 20-0 (80-95) face à des Lakers qui tardent à réagir. Ivica Zubac rate à nouveau près du cercle et Kyle Kuzma ne rentre pas un tir lointain. Pire, ils perdent leur sang froid après que Tobias Harris score en repoussant Josh Hart. La faute offensive n’est pas sifflée mais l’arrière des Lakers s’agace, se fait expulser alors que Luke Walton reçoit lui sa faute technique. Une action à cinq points en faveur des Clippers qui scelle un peu plus le sort de la rencontre.

Quatrième victoire en cinq matches pour ces Clippers (21 victoires – 14 défaites) qui accueillent les Spurs dès la nuit prochaine. Les Lakers (20 victoires – 16 défaites) tenteront de réagir avec la réception des Kings dimanche.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés