Finale
NBA
GSW110
TOR114
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Nuggets – Spurs : une revanche sur le fil !

Grâce à 73 points du trio Jokic – Murray – Beasley, les Nuggets l’ont emporté de justesse face à des Spurs qui ont bouffé la feuille sur la ligne des lancers-francs dans les derniers minutes (102-99). Transparents lors de la défaite de Denver à San Antonio mercredi, Nikola Jokic (21 points, 9 rebonds, 9 passes) et Jamal Murray ont tous deux été ultra agressifs pour donner 18 points d’avance à leur équipe avant de voir San Antonio revenir sur leurs talons derrière les 24 points de LaMarcus Aldridge.

DeMar DeRozan (15 points) a fait la différence malgré lui. Discret pendant trois quart-temps, il s’est réveillé dans la dernière période mais a manqué trois lancers francs décisifs dans les deux dernières minutes.

Jokic, Beasley et Murray ont la main chaude !

Contrairement au match entre les deux équipes à San Antonio il y a deux jours, les Nuggets entament la rencontre en gavant Nikola Jokic de ballons. Derrière sept points du pivot, trois rebonds offensifs, et une belle adresse de loin, ils forcent Gregg Popovich à prendre deux temps-morts dans les cinq premières minutes (17-9).

Alors que San Antonio continue les offrandes au rebond offensif, les entrées de Davis Bertans et de Marco Belinelli leur permettent de recoller au score (18-16). Le deuxième cinq de Denver inverse cependant la vapeur. Dans le sillage d’un Malik Beasley sur ressort, les Nuggets passent un 13-4 à l’adversaire. Seul un tir primé de Belinelli dans les dernières secondes du premier quart temps évite aux Spurs d’être relégué à plus de dix points (31-23).

Auteurs déjà de 25 points, Nikola Jokic et Malik Beasley profitent de la maladresse des Texans pour pousser l’avance de Denver à 16 unités (47-31). Si LaMarcus Aldridge tente de réveiller ses troupes, c’est cette fois Jamal Murray qui prend feu. Le Canadien marque 12 points, dont deux 3-points de suite pour enfoncer un peu plus les Spurs (59-41). Il faut un 2+1 d’Aldridge et un tir primé de Patty Mills pour limiter la casse alors que les Nuggets comptent trois joueurs à plus de 12 points (61-47).

L’attaque des Nuggets s’enraye

Au retour des vestiaires, la défense de San Antonio monte d’un cran. Les Spurs infligent un 11-2 à leur hôte du soir pour transformer le Pepsi Center en cathédrale et revenir à -5 grâce à Bryn Forbes et LaMarcus Aldridge (63-58) !

Si Nikola Jokic au scoring et à la passe pense faire souffler son équipe, les hommes de Popovich insistent. Forbes de loin, aidé de deux interceptions et de trois dunks de White et de DeRozan, réduisent l’écart à deux petits points (69-67). Après une première mi-temps qui a pris des allures de feu d’artifice, Denver est limitée à 17 points dans le troisième quart, tout en commettant huit pertes de balles. Avec douze minutes à jouer, le momentum est désormais du côté de San Antonio (78-75).

Alors que Malik Beasley relance la machine du Colorado, les Nuggets ratent neuf tirs de suite pour garder les Spurs au contact avec un DeMar DeRozan qui monte en régime (89-86). Si Nikola Jokic parvient à redonner sept points d’avance à son équipe, San Antonio ne panique pas. Grâce à Aldridge, ils répondent par un 5-0 pour rester en embuscade (93-91). Avec déjà trois titulaires sur le flanc, les Nuggets retiennent leur souffle en voyant Jamal Murray se tordre la cheville tout seul. Heureusement, le meneur reste sur le terrain et permet même à son équipe de rester en tête avec deux minutes à jouer alors que le duo Aldridge – DeRozan prend les choses en mains pour les visiteurs (98-95).

Les Spurs auront des regrets !

Avec l’opportunité d’égaliser, DeRozan et Poeltl ratent deux lancers francs cruciaux alors que Jokic redonne trois points d’avance à Denver (100-97). Sur l’action suivante, DeRozan décale White seul à 3-points mais ce dernier rate à son tour l’opportunité de mettre les deux équipes dos à dos. Il se rattrape toutefois sur la défense suivante en volant la balle dans les mains de Jamal Murray. DeRozan continue alors d’attaquer le cercle et provoque cette fois la sixième faute de Jokic.

L’ancien Raptor rate un nouveau lancer-franc mais dans la foulée White vole un nouveau ballon ! Avec deux points d’écart, le régional de l’étape échoue lui aussi une fois sur la ligne de réparation pour rester à -1 avec 28 secondes à jouer (100-99).

Suite aux deux balles perdues de Murray, Mike Malone met le ballon dans les mains de Monte Morris. Ce dernier va chercher une faute et ne tremble pas pour redonner trois points d’avance à son équipe (102-99). Avec sept secondes à jouer, DeMar Derozan attaque ligne de fond alors que LaMarcus Adridge pose un écran sur le défenseur de Bryn Forbes pour libérer le shooteur. Seul dans le corner, Forbes attend la balle mais la passe de DeRozan est détournée du pied par un Mason Plumlee en mode gardien de but !

Avec sept dixièmes au chrono, les Spurs n’arrivent pas à prendre un tir et ils pourront se mordre les doigts d’avoir raté autant de lancers-francs dans le money time. Côté Denver, il faudra surveiller Murray et Beasley, tous deux victimes d’entorses à la cheville…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés