Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.72NEW2.03Pariez
  • CLE3.75NEW1.24Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Quand Michael Jordan tape, tape, tape, c’est sa façon d’aimer

Ce fut une des images de la semaine en NBA : Michael Jordan mettant une petite tape derrière la tête de Malik Monk.

Rappel des faits : Jeremy Lamb vient d’inscrire un panier décisif face aux Pistons pour mener 108-106. Il reste alors 0.3 seconde à jouer et plusieurs joueurs des Hornets entrent sur le parquet pour fêter ça.

Sauf que Detroit n’a pas pris de temps-mort. En clair, le jeu n’est pas arrêté et les arbitres mettent une technique (c’est la règle) à Charlotte. Ces joueurs, ce sont Monk donc, et Bismack Biyombo.

« C’était la tape d’un grand frère à son petit frère », a réagi Jordan. « Rien de bien méchant. Seulement de l’amour ! »

Si Jordan a tenu à éclaircir la situation, c’est probablement pour l’opinion public car les deux hommes en ont rigolé sur le banc quelques secondes après. « C’est Mike et tout ce qu’il fait, à cause des réseaux sociaux, fait les gros titres », commente Monk à propos du buzz créé par ce geste.

James Borrego, le coach des Hornets, voit dans ce petit incident – des Hornets, pas l’épisode de Jordan – un « moment d’apprentissage ». Pour sa part, l’expérimenté Biyombo plaide coupable.

« Je n’avais pas réalisé qu’il y avait encore du temps sur le chrono », assure l’intérieur. « J’étais sur le parquet avec Malik et c’est Jeremy Lamb qui nous a montré qu’il y avait encore du temps. »

Heureusement que les Pistons, qui étaient revenus à un point grâce au lancer-franc de la faute technique, n’ont pas réussi à gagner le match, sinon on doute que Jordan aurait réagi avec « amour »…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charlotte Hornets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés