Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30
News

Futur retraité, Dwyane Wade rêve de voir son fils prendre la relève

Avec 14.3 points à 45 % de réussite et un joli 41 % à 3-pts, 4 rebonds et 2.9 passes de moyenne, Dwyane Wade a bien débuté sa dernière campagne en NBA.

L’arrière de Miami sait qu’il va vivre, semaine après semaine et match après match, ses dernières fois dans une ligue qu’il a en partie dominée pendant une belle décennie. Une sensation encore étrange pour lui.

« Je ne me suis pas encore vraiment habitué », reconnaît « Flash » sur NBA.com. « Je suis en paix avec ma décision. J’ai pris un long moment pour me décider, pour savoir si ce serait ou non ma dernière saison. Donc, comme je ne sais pas encore ce que cela fait de ne plus jouer, je suis en paix avec tout ça. Mais je ne sais pas comment je vais me sentir l’année prochaine. »

La retraite est souvent considérée comme une petite mort chez les athlètes de haut niveau. Ils découvrent une nouvelle vie et perdent l’adrénaline de la compétition. Dwyane Wade, lui, est déjà conscient de la chute qu’il va subir.

« Ça m’a effleuré l’esprit, car quand on s’écarte d’une chose qu’on a faite toute sa vie, alors on passe par des moments de doute. On ne sait plus quoi faire. Bien évidemment, j’ai des business à faire tourner, mais comment combler le vide de 20 000 personnes qui vous applaudissent ou vous huent ? On réalise qu’on ne comblera jamais ce vide. Il faut trouver autre chose pour vous stimuler, pour vous forcer à vous lever le matin, pour avoir ce feu intérieur. J’ai parlé à assez d’anciens joueurs au fil des années pour le savoir : on ne remplit jamais ce vide. »

Une continuité avec son fils

C’est pourquoi Dwyane Wade, s’il pouvait donner un conseil au Dwyane Wade qu’il était il y a 15 ans, lui dirait de porter encore davantage d’attention sur l’extra-sportif.

« Quand je suis arrivé dans la ligue, personne ne m’a appris à gérer tout ça. Je ne connaissais pas beaucoup de joueurs NBA, voire aucun. Je n’ai pas grandi avec un père, un oncle ou une connaissance de la famille qui aurait joué en NBA. Il faut savoir faire attention à son argent, à ses dépenses. Ne pas mélanger la famille et les affaires. Jamais. J’aurais aimé apprendre ce qui entoure le basket, tout ce qui est nécessaire pour passer de jeune homme à l’âge adulte. »

Ainsi, quand sa carrière sera terminée dans quelques mois, Dwyane Wade pourra se concentrer sur celle de son fils, Zaire, qu’il espère rejoindre la sienne.

« Je veux que mon fils vive aussi ce rêve. Et c’est le sien. Je veux être là quand il sera dans la « Green room » pour la Draft, le voir vivre sa première saison, jouer contre son joueur préféré. Je veux tout ça pour lui. C’est une passion que je partage avec lui. Je le vois évoluer à son âge, bosser pour réussir. C’est un superbe moment pour moi, en tant que père. Je suis impatient de pouvoir en faire plus. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *