Pariez en ligne avec Unibet
  • LA 2.21GOL1.65Pariez
  • IND2.27MIL1.61Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers écrasent les Mavericks d’un petit point…

Explosion de joie contenue dans le Staples Center malgré la victoire (114-113) et il faut voir les mines quasi déconfites des Lakers pour comprendre : ces derniers sont passés tout près d’une nouvelle défaite qui aurait porté un gros coup au moral.

En tête durant toute la partie avec une avance confortable, les Angelenos de LeBron James (29 pts, 6 pds et 5 rbds) et JaVale McGee (16 pts, 15 rbds et 5 cts) ont très mal géré leur fin de match. Mais les Mavs ont raté le hold-up d’un rien… Comme dira LeBron James après le match, c’est Halloween et les spectateurs méritaient bien une petite frayeur.

LeBron James à la passe puis au « scoring »

Avec le même mauvais bilan respectif (2v-5d), malgré des promesses affichées dans le jeu, les deux équipes ont un furieux besoin de victoire. Alors, les locaux démarrent très fort la partie. Les 3-points pleuvent rapidement et LeBron James prend les choses en main à la passe. Un régal à voir. En transition, LA est toujours aussi dangereux. Sur plusieurs séquences, la balle n’a même pas besoin de toucher terre. Hormis Wesley Matthews et son adresse, Dallas est à la peine, à l’image de son rookie vedette, Luka Doncic. En difficulté défensivement, le Slovène ne rentre rien en attaque. Son tout premier tir ? Airball. Le second ? Une brique. Le floater ? Gamelle… Soulignons ici les efforts défensifs de « M. Tentacules », Brandon Ingram, pour le gêner.

Malgré l’écart déjà conséquent (38-21), Dallas trouve un second souffle avec son banc. J.J. Barea « énergize » son équipe en attaque, Maxi Kleber en fait autant en défense. Ses victimes au contre ? James et Ingram, gentiment, puis « KCP », beaucoup moins gentiment sur une tentative de poster. Avec ces deux-là, et encore de l’adresse de Matthews appuyée par celle de Barnes, Dallas refait une partie de son retard à la pause (66-56).

Et Dennis Smith Jr. dans tout ça ? Toujours pas dans le coup… Si bien que les Lakers remettent un coup d’accélérateur. Cette fois-ci, James assure le « scoring », bien aidé par un Lonzo Ball hyper propre et un McGee qui surgit autant au rebond offensif que pour aller contrer en second rideau défensif (87-68). « Terminés » les Mavs ? Toujours pas, car Doncic commence à pointer le bout de son nez, et Dorian Finney-Smith affiche lui aussi ses qualités verticales pour scorer (deux claquettes dunk !).

Fin de partie poussive pour LA…

Les coups de sifflet se multiplient à l’entame du 4e quart-temps, tout comme les balles perdues (20 ou plus pour les deux équipes, c’est beaucoup). Et possession après possession, Barea et les autres se rapprochent. Doncic, plus à l’aise en transition, ramène Dallas à seulement -6 (111-105). La gestion des Lakers laisse à désirer. Marcher pour Ingram, shoots compliqués pour James en fin de possession qui tarde à enclencher son jeu en isolation…

Même la ligne des lancers-francs devient problématique. LeBron James, Brandon Ingram ou Kyle Kuzma en laissent tous un en route dans le « money time ». 18-6 en cours et Luka Doncic… parvient à égaliser près du cercle ! Après un lancer-franc rentré de LeBron James, J.J. Barea a même une chance d’abattre LA mais le tir est casse-croute.

Il était vraiment temps que cette partie se termine pour ces Lakers (3-5) qui rejouent samedi à Portland. Les Mavs (2-6) accueillent New York vendredi.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires