NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL99
BOS96
DEN
MIN0:00
TOR
IND0:00
CHI
WAS1:00
OKC
SAS1:00
GSW
NOR2:30
POR
DET3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN1.05MIN9Pariez
  • TOR1.43IND2.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Boston, l’équipe idéale pour Robert Williams ?

Avec son 27e choix, Boston a mis la main sur Robert Williams, un intérieur invité à la « Green Room », signe que sa cote était haute. Pourtant, s’il a glissé en fin de premier tour, c’est que celui qu’on compare à Clint Capela a beaucoup interrogé.

D’après The Athletic, des équipes qui ont fait l’impasse ont considéré que Robert Williams était totalement hors de forme lors des essais avant la Draft, et beaucoup se demandent si l’intérieur aime vraiment le basket. C’est une question qui se pose souvent avec les grands, souvent poussés à s’investir dans le basket à cause de leur taille, mais pas toujours prêts à faire ensuite les efforts quotidiens nécessaires pour s’imposer au plus haut niveau.

Des doutes qui se sont accentués le lendemain, quand Robert Williams a raté la conférence téléphonique de présentation car il avait oublié de se réveiller. Danny Ainge est conscient du risque, mais il assume son choix.

« On n’a pas toujours toutes les informations, c’est évident », explique le GM, qui n’a pas pu tester l’intérieur avant la Draft, mais qui a fait ses recherches. « Nous sommes à l’aise avec sa personnalité et nous avons parlé avec beaucoup de gens, ses coaches, ses coéquipiers, ses préparateurs et ceux qui le connaissent. Tout le monde adore Robert. Je sais qu’il n’est pas parfait, mais c’est le cas de la majorité des joueurs et il a un incroyable potentiel. Nous sommes excités de l’avoir. Je n’essaie pas de défendre notre raisonnement derrière sa Draft mais nous pensons qu’il va devenir un bon joueur. Nous avons apprécié ce que nous avons trouvé en faisant nos recherches. »

De toute façon, malgré les doutes, Robert Williams était un pari intéressant en fin de premier tour, sa verticalité et son intimidation intérieure étant des éléments qui manquent à Boston et qui pourraient être très utiles.

De plus, la présence d’Al Horford comme mentor pourrait aider le futur rookie.

« Horford est un super exemple, un super vétéran », a ainsi confié Robert Williams. « Il est un leader pour tout le monde donc je suis heureux de pouvoir le rejoindre. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés