Tokyo
2020
Tokyo
2020
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Gros plan sur les matches à 50 points et plus en Finals NBA

NBA – Avec ses 50 points dans le Game 6 des Finals contre les Suns, Giannis Antetokounmpo n’est que le septième joueur de l’histoire à atteindre cette barre mythique dans l’ultime duel de la saison.

Difficile de faire mieux pour conclure des Finals. Giannis Antetokounmpo a dominé le Game 6 et les Suns avec une performance historique et XXL : 50 points, 14 rebonds et 5 contres.

Le MVP des Finals 2021 est devenu ainsi le septième joueur de l’histoire à atteindre cette barre des 50 points dans une rencontre des Finals, et le premier depuis LeBron James il y a trois ans. Retour sur les six précédents.

14 avril 1962 : Elgin Baylor, 61 points

Le record inégalé. Face aux Celtics, Elgin Baylor va réussir une partie parfaite avec 61 points et 22 rebonds pour l’emporter 126-121. Avec 18 points en premier quart-temps, 15 en deuxième, puis 13 dans le troisième et enfin 15 dans le dernier, il a écœuré la défense de Boston, qui comptait pourtant en premier rideau un excellent défenseur, Tom Sanders, et surtout Bill Russell en second.

Pour gagner ce match, les Lakers se sont également appuyés sur leur défense en dernier quart-temps et sur l’apport de Jerry West, précieux pour soulager Elgin Baylor.

18 avril 1967 : Rick Barry, 55 points

Chaud bouillant. Après deux matches à 30 et 37 points perdus face aux Sixers de Wilt Chamberlain, l’une des plus belles équipes de tous les temps, Rick Barry a explosé le thermomètre. Dans le Game 3, il colle 55 points ! Il ajoute 12 rebonds et 5 passes dans la victoire 130-124 des Warriors.

Dans les trois derniers matches de la série, il affichera 43, 36 et 44 points, pour conclure ses Finals avec 40.8 points de moyenne. Un record qui tiendra 26 ans…

16 juin 1993 : Michael Jordan, 55 points

En 1993, Michael Jordan est au sommet et il dépoussière le fameux record de Rick Barry en inscrivant 41 points de moyenne dans la conquête de son troisième titre d’affilée. Dans le Game 4, il domine complètement la défense de Phoenix avec, dans le détail, 11 points dans le premier quart-temps, 22 en deuxième, 10 en troisième et 12 en quatrième.

Chicago s’impose 111-105 et Michael Jordan termine avec un joli 21/37 au shoot. Il faut souligner qu’il n’a inscrit aucun panier à 3-pts pour atteindre cette barre !

23 avril 1969 : Jerry West, 53 points

Quelques années après Elgin Baylor, c’est Jerry West qui martyrise la défense de Boston dans la dernière finale de Bill Russell. Dans le Game 1, il marque 53 points et Los Angeles s’impose 120-118.

Clutch player par excellence, le « Logo » avait assuré la victoire des Californiens avec deux lancers-francs dans les quatre dernières secondes. La suite sera plus cruelle pour Jerry West, énorme dans cette série mais battu alors que Los Angeles menait 2-0.

31 mai 2018 : LeBron James, 51 points

Quatre jours seulement après un chef-d’œuvre dans le Game 7 de la finale de conférence à Boston (35 points, 15 rebonds et 9 rebonds), LeBron James poursuit sur sa lancée et sur sa forme exceptionnelle dans ce printemps 2018. Dans ce Game 1 des Finals, les Warriors de Kevin Durant et Stephen Curry ont souffert face à un « LBJ » dominateur.

L’ailier des Cavaliers a enchaîné les paniers toute la soirée, et il a fallu la désormais fameuse boulette de J.R. Smith dans le « money time » pour gâcher cet immense match (51 points à 19/32 au shoot, 8 rebonds, 8 passes).

Golden State s’impose 124-114 après prolongation et le quadruple champion est donc le seul joueur de l’histoire à avoir perdu malgré une prestation à 50 points en Finals.

12 avril 1958 : Bob Pettit, 50 points

Le premier « cinquantenaire » de l’histoire des Finals. Le meilleur ailier-fort des années 1950 a lui aussi brillé face aux Celtics. Il a inscrit 11 points de suite et surtout 19 des 21 derniers de son équipe pour battre Bill Russell et sa bande.

19 points, ce sera d’ailleurs son total dans le dernier quart-temps de cette victoire arrachée 110-109. Et à la différence d’Elgin Baylor et Jerry West, Bob Pettit gagnera ses Finals face au pivot légendaire de Boston.

Tags →
A lire aussi