Histoire News

Il y a 35 ans, Marvin Gaye éblouissait le All-Star Game avec son hymne national

Surtout avant le All-Star Game et pendant les Finals, l’hymne national est un moment obligé avant les rencontres. Obligé mais rarement inoubliable. Sauf pour le All-Star Game du 13 février 1983, à Los Angeles.

Ce soir-là, au Forum d’Inglewood, Marvin Gaye va illuminer la salle pendant quelques minutes, les joueurs et les spectateurs assistant alors à une performance de légende. Le chanteur vient alors de sortir Midnight Love, son dernier album avant son décès en 1984, porté par l’immense tube Sexual Healing.

« J’ai souvent dit que Marvin Gaye était mon artiste préféré », explique Julius Erving. « Sa musique m’a touché d’une manière profonde, unique et personnelle. »

La vie torturée de Marvin Gaye a aidé à rendre ce moment si puissant. Il revenait de plusieurs d’années d’exil en Europe, en Belgique, où il avait écarté de son chemin ses soucis personnels, financiers et de santé. Dix jours après cette journée à Los Angeles, il remportera deux Grammy Awards.

« Après le match, tout le monde savait alors qu’on parlerait de cet hymne comme le meilleur jamais entendu », assure Isiah Thomas. « Pas seulement pour la performance technique, qui était bonne, mais à cause de l’aspect spirituel, de ce moment, car il a vraiment capté les émotions de chacun dans le Forum. Jamais, je n’avais fait partie d’un hymne où tout le monde était à l’unisson, pour perdre le contrôle et commencer à bouger. C’était un moment superbe. »

Pat Riley ne peut que confirmer cette sensation.

« J’ai eu le privilège d’être là, au moment où cette icône a chanté cette chanson. Les gens présents ce jour-là ont vu quelque chose d’unique, qui les a changés d’une certaine manière. La mort tragique de Marvin fut déprimante pour beaucoup de gens. »

Notamment pour Kareem Abul-Jabbar, qui avait croisé Marvin Gaye en 1976 dans le studio de Stevie Wonder.

« Il était important, artistiquement, à son époque. Marvin Gaye était à l’avant-garde. Il parlait de problèmes qui résonnaient dans la communauté noire d’une manière très significative », conclut le meilleur marqueur de l’histoire de la NBA.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *