Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Knicks – Bulls : Lauri Markkanen, héros d’un match complètement fou !

À l’issue d’un duel somptueux entre Kristaps Porzingis (24 points, 6 rebonds, 4 contres) et Lauri Markkanen (33 points à 8/15 à trois points, 10 rebonds), les Bulls s’imposent après deux prolongations (122-119) sur le parquet des Knicks. C’est la troisième fois de la saison que Chicago domine les coéquipiers de Michael Beasley. Les hommes de Jeff Hornacek loupent du même coup une occasion en or de se rapprocher de la 8e place de la conférence Est.

Le « Beasley show », messieurs dames !

Le manque de concentration marque le début du match côté Knicks. Balles perdues, systèmes non exécutés par les hommes de Jeff Hornacek, alors que les Bulls mettent tranquillement leur jeu en place. Markkanen sanctionne à longue distance, et premier avantage pour les visiteurs (17-10). Mais Porzingis ne veut pas que son jeune « successeur » ne lui prenne le haut de l’affiche au Garden, et il réagit par un gros dunk sur le pauvre Robin Lopez. Le duo européen se tire la bourre et les Knicks recollent à deux unités (24-22). Courtney Lee, également en jambes, permet aux visiteurs de rester au contact après un tir longue distance dans le coin (26-25).

La seconde unité des locaux pousse lors des premières séquences du deuxième quart, et c’est Ron Baker puis Beasley qui provoquent l’étincelle à la passe et en attaque, pour un superbe run des New Yorkais (37-31). Comme lors des derniers matches, le numéro 8 des locaux sort de sa boîte pour son show ! Inarrêtable depuis mi-décembre, l’ailier prend feu (16 points en première période), mais lui-même et ses coéquipiers oublient de défendre malgré un avantage de onze unités (44-33). Les minutes passent, les Bulls poussent et se rapprochent au score, pour terminer les 24 premières minutes à seulement quatre points (52-48).

Porzingis et Markkanen se rendent coup pour coup

Kanter démarre en attaque sur Markkanen, et le jeune Finlandais ne peut contenir les mouvements offensifs de son homologue turc (58-53). Mais Denzel Valentine, très précieux dans un rôle d’arrière distributeur, n’hésite pas à prendre ses responsabilités en attaque et garde son équipe au contact de ses adversaires du soir (61-60). Courtney Lee accélère le jeu et les Knicks prennent à nouveau un petit écart (68-60). Le rookie venu du froid n’a peur de rien, et les Bulls reviennent une fois de plus dans le match (74-71). Temps mort pour les locaux. Les deux formations essayent de terminer le quart à leur avantage, mais ce sont les Knicks qui sont en tête à un quart-temps de la fin du temps règlementaire (82-78).

Les secondes unités démarrent ce dernier quart, mais le rythme se ralentit. O’Quinn et McDermott portent les locaux en attaque, sauf que les Bulls ont du répondant, et passent devant (91-89). Arrêt de jeu côté Knicks. Les deux cinq majeurs reprennent le terrain, et ce sont les visiteurs qui prennent le jeu en main (98-94). Porzingis est malmené par la mobilité extérieure de Markkanen, et le momentum est côté Chicago à l’entame du money time. Justin Holiday et Michael Beasley se répondent, puis Jarrett Jack permet aux Bockers de recoller au tableau d’affichage à une minute du terme (105-105). Les deux équipes n’arrivent pas à faire la différence, prolongation !

La défense exemplaire des Bulls paye

Porzingis et Markkannen se chauffent à longue distance pour démarrer (108-108), mais la défense de Robin Lopez est extrêmement précieuse. L’ancien Knick, visiblement motivé à l’idée de faire un mauvais coup à ses anciens coéquipiers, est le pilier de la raquette des visiteurs. Mais Porzingis ne l’entend pas de cette oreille et sur un dunk, il pousse les deux franchises à poursuivre leur soirée pour une seconde prolongation (112-112) !

Le frangin Lopez se déchaine encore, avec deux dunks successifs pour donner quatre points d’avance après une minute (116-112). Kris Dunn en attaque et David Nwaba en défense l’épaulent pour conserver cette avance. Monstrueux pour sa première au Garden, Markkanen termine le travail, et les Bulls s’imposent, une nouvelle fois cette saison, face aux Knicks (122-119).

Knicks / 119 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Porzingis 44 11/24 2/6 0/4 0 6 6 1 2 0 5 4 24 13
L. Thomas 13 0/1 0/1 0/0 0 2 2 1 0 0 0 0 0 2
E. Kanter 32 6/10 0/0 3/4 0 7 7 2 2 0 0 1 15 20
J. Jack 40 8/13 0/2 0/0 1 9 10 10 3 2 5 0 16 28
C. Lee 45 6/11 4/5 0/0 1 2 3 3 2 2 1 1 16 19
D. McDermott 20 3/4 2/3 3/4 0 0 0 1 1 0 1 0 11 9
M. Beasley 39 10/22 1/2 5/7 5 7 12 1 3 1 2 1 26 25
K. O'Quinn 26 2/4 0/0 2/2 3 6 9 1 1 0 1 2 6 15
F. Ntilikina 18 0/3 0/0 0/0 1 0 1 3 4 0 3 0 0 -2
R. Baker 13 2/4 1/3 0/0 0 1 1 1 2 0 0 0 5 5
Total 48/96 10/22 13/21 11 40 51 24 20 5 18 9 119
Bulls / 122 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
L. Markkanen 46 10/22 8/15 5/5 1 9 10 1 1 2 1 1 33 34
D. Valentine 34 8/14 4/8 0/1 1 8 9 4 1 0 4 0 20 22
R. Lopez 41 9/14 0/0 2/2 1 6 7 2 3 0 3 2 20 23
K. Dunn 46 4/18 1/3 0/0 0 2 2 8 3 5 2 1 9 9
J. Holiday 45 5/10 2/2 4/5 4 5 9 2 3 1 1 0 16 21
B. Portis 19 2/7 0/3 0/0 0 2 2 0 4 1 2 0 4 0
P. Zipser 5 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 -1
C. Felicio 10 1/1 0/0 1/2 2 1 3 1 0 0 0 0 3 6
D. Nwaba 32 4/8 0/0 5/5 1 4 5 1 3 1 2 1 13 15
J. Grant 12 2/3 0/1 0/0 0 1 1 2 0 0 1 0 4 5
Total 45/98 15/33 17/20 10 38 48 21 19 10 16 5 122

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés