Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Holiday allume le feu face aux Sixers

« Back-to-back Loss » pour les joueurs de Philadelphie, battus la veille à Cleveland et achevés en Louisiane cette nuit (131-124). Privés de TJ McConnell (épaule), Robert Covington (dos) puis finalement Joël Embiid (dos), les Sixers, principalement emmenés par Ben Simmons (27 pts, 10 pds, 5 rbds) ont fini par capituler en fin de partie, piégés par les missiles de l’intenable Jrue Holiday (19 de ses 34 pts dans le dernier quart). Cette victoire des Pelicans vient également valider la belle prestation des autres hommes forts de l’équipe, d’Anthony Davis (29 pts, 8 rbds) à DeMarcus Cousins (23 pts, 9 rbds) en passant par un Rajon Rondo des grands soirs, auteur de son meilleur match de la saison avec 13 points, 18 passes décisives et 5 interceptions. Seule ombre au tableau, la blessure de Tony Allen en début de partie, sorti une minute après son entrée en jeu, victime d’un coup genou contre genou avec Amir Johnson.

 

En voiture Simmons

Avec Timothé Luwawu-Cabarrot dans le cinq majeur, la formation de Pennsylvanie mise sur Ben Simmons pour répondre au départ en trombe d’Anthony Davis. L’intérieur de New Orleans se fait plaisir à mi-distance pour conclure le premier acte à 4/4 au tir avant de décaler Darius Miller à 3 pour donner six longueurs d’avance aux locaux (32-26). Mais Simmons est dans tous les bons coups, comme lorsqu’il sert magnifiquement TLC en transition ou qu’il s’en va lui même dunker avec rage pur égaliser à 43-43. La pression se fait de plus en plus forte alors que DeMarcus Cousins, également à 4/4 au tir, dégaine à 3-points. Il faut alors deux caviars de Simmons pour Holmes qui se fait plaisir au passage avec un gros dunk, pour maintenir les deux équipes à égalité (49-49).

New Orleans obtient malgré tout le dernier mot avec un 8-0 juste avant la pause. Les pertes de balle de Simmons coûtent très cher puisqu’après DMC, c’est E’Twaun Moore qui fait mouche à 3-points, déjà sur la 10e passe décisive de la soirée de Rajon Rondo (66-55).

Richaun Holmes et Trevor Booker mènent la fronde

Les Sixers sont sonnés mais pas abattus et reviennent sur le parquet déterminés. Redick et Johnson épaulent Simmons qui parvient à réduire l’écart rapidement après un panier plus la faute (70-68). Philly monte en intensité à l’image des deux blocks de Richaun Holmes sur Cousins puis Davis.

Dernier arrivé, Trevor Booker montre également la voie en s’arrachant plus que quiconque au rebond. Les deux compères gobent 10 des 22 rebonds offensifs de Philly qui prend alors 7 points d’avance suite à un reverse dunk de Furkan Korkmaz en transition (83-90). Alors que DMC est cloué sur le banc avec 4 fautes, la paire Holmes-Booker, révolté, maintient la cadence jusqu’à la fin du 3e quart (85-93).

Jrue Holiday avait la main chaude

Dépassé dans l’engagement et dans le combat au rebond, New Orleans se retrouve bien mal embarqué. Surtout lorsque Cousins prend rapidement sa 5e faute pour un tirage de maillot évitable sur Johnson. La lumière vient finalement de Jrue Holiday qui attaque son festival avec un 3-points et un drive avant de prendre feu et de claquer deux missiles derrière l’arc.

Sur la possession suivante, Davis poursuit l’euphorie et convertit un nouveau 3-points sur la 15e passe décisive de Rondo (114-107). L’atmosphère est électrique dans le Smoothie King Center mais la démonstration n’est pas finie. Cunningham porte alors le coup fatal avec le 6e panier à 3-points du 4e quart pour les Pels. Un panier venant conclure un 21-5 et tuer les derniers espoirs des Sixers (117-108).

Grand héros de la fin de match, Jrue Holiday inscrira deux derniers paniers à 3-points pour repousser les derniers assauts d’une équipe de Philly remarquable de créativité et de courage, mais encore battue cette nuit.

La victoire en poche, c’est maintenant à New Orleans d’expérimenter les joies du back-to-back avec un déplacement en terre hostile à Houston dès ce soir. Avec ce 4e revers consécutif, Philadelphie est désormais hors du top 8 à l’Est. Alors que Covington, voire d’autres joueurs, manqueront encore à l’appel, le prochain déplacement à Minnesota mardi soir s’annonce compliqué.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New Orleans Pelicans en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés