Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

James Johnson, un vrai joueur d’instinct

Au lendemain de la défaite contre les Wizards mercredi soir, James Johnson s’est présenté devant la presse pour avouer ses lacunes actuelles – il sortait d’une partie à cinq points à 1/5 au shoot. L’ailier de Miami reconnaissait cumuler des « performances affreuses » et pas seulement en attaque. Il est vrai qu’il venait de compiler 5.7 points à 31% de réussite sur les trois derniers matches.

La revanche contre Washington, dans la capitale, était donc parfaite pour rebondir.

« Je lui ai donné un conseil, de la positivité », raconte Goran Dragic au Miami Herald. « Il avait des pensées négatives et je lui ai dit que chaque match était différent, et qu’il devait se souvenir des bonnes choses et laisser les erreurs de côté. »

Avec 20 points à 50%, 5 rebonds et 4 passes, James Johnson a effectivement fait un très bon match. Il a été adroit, a bien organisé le jeu, bref, il a retrouvé son jeu.

« C’est agréable de jouer sans se prendre la tête », explique le joueur. « Ces gars croient en moi. Je n’étais pas moi-même ces deux derniers matches. »

Un James Johnson libéré de cette pression, c’est un James Johnson plus efficace, qui fait les bons choix, notamment quand il sert Hassan Whiteside à l’intérieur dans le money-time pour deux points faciles.

« On a besoin qu’il soit bien mentalement », constate pour Udonis Haslem. « Physiquement, il va connaître des changements dans la saison avec des blessures et autres soucis. Donc on ne se sent pas forcément bien chaque soir. Mais mentalement, J.J doit être impliqué chaque partie. C’est un joueur d’instinct, il en a d’excellents, il doit simplement y croire. »

Pour le Heat, l’ancien joueur de Toronto est autant précieux sur le terrain que dans le vestiaire.

« Le J.J qui nous fait avancer est un leader dans le vestiaire et qui a pris ses responsabilités devant vous (les journalistes) », rappelle Erik Spoelstra. « Il n’avait pas besoin de le faire. Il a une stabilité et une maturité qui donnent le ton dans le vestiaire. On n’a pas besoin de reposer toute notre attaque sur lui, mais quand Dragic et Dion Waiters sont ciblés, il a alors la balle et les soulage. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés