Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.92LOS1.89Pariez
  • GOL1.42NEW2.88Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James : « On est mauvais partout en défense »

Depuis quelques jours, les Cavaliers n’avaient qu’une seule expression à la bouche : « Pas de panique ». Malgré des revers inattendus, les finalistes 2017, et LeBron James en tête, expliquaient qu’il y avait des blessés, de nombreux joueurs à intégrer, de multiples cinq majeur différents, et que forcément, il était compliqué de trouver une cohésion. Sauf que c’était avant de perdre d’une vingtaine de points à domicile face aux Knicks…

« La défaite de ce soir, et les deux précédentes, sont inacceptables, et la seule manière de s’en sortir, c’est de se mettre au travail, les coaches comme les joueurs » a réagi Tyronn Lue. « Et on va s’y mettre. Lorsque vous perdez contre des équipes que vous êtes censés battre, c’est inacceptable. »

À lire : Gros plan sur les problèmes défensifs des Cavaliers

Les Cavs viennent de perdre quatre de leurs cinq derniers matches, avec un écart moyen de 17 points ! Le bureau Elias rapporte aussi que c’est la première fois depuis avril 2004 que LeBron James perd trois matches de suite contre des formations qui n’étaient pas en playoffs l’année précédente. À l’époque, il était rookie…

« Les gars scorent comme ils veulent contre nous. Actuellement, notre défense est très mauvaise, et c’est la priorité » poursuit LeBron James. « Notre défense sur jeu de transition est très mauvaise. En fait, on est mauvais partout en défense. »

Des entames de match catastrophiques

Autre point noir : les débuts de match. Le cinq de départ est inexistant en premier quart-temps, et les adversaires en profitent pour prendre confiance et faire un écart. Sur les cinq derniers matches, les Cavaliers affichent un différentiel de -54 sur le premier quart-temps. C’est plus de 10 points d’écart par rencontre…

« À tous les postes, les équipes semblent plus rapides » souligne Tyronn Lue. « Elles courent vite, elles écartent le jeu, elles accélèrent le jeu… C’est comme si on ne pouvait pas les contenir. »

Pour LeBron James, qui en a vu d’autres, il faut un déclic, et il maintient qu’il ne faut pas paniquer.

« On est en quoi ? Octobre ? Je ne vais pas m’énerver maintenant. La saison est encore très longue, et je suis déjà passé par là un grand nombre de fois. Ce n’est donc pas à moi qu’il faut demander. Je suis très optimiste. Tout ce qu’il faut, c’est une victoire. C’est tout. Une victoire et les choses vont commencer à s’améliorer, et on se sentira mieux. On a donc juste besoin d’une victoire. »

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires
A lire aussi