Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

En attaque, Carmelo Anthony va devoir changer ses habitudes…

À New York, on se prépare doucement pour ce qui pourrait être la saison du renouveau chez les Knicks. Sur le papier, la franchise sort d’un très bon été, avec de belles additions à son effectif. L’avenir sportif à court terme des coéquipiers de Carmelo Anthony s’annonce clément, et pour la star, ça signifie également un changement de rôle.

Avec les renforts de Derrick Rose, de Joakim Noah, de Courtney Lee ou encore de Brandon Jennings, Melo ne doit plus être l’homme à tout faire des Knicks.

« On espère que le niveau de talent de cette équipe va le pousser à arrêter de se dire « je dois tout faire » » avoue Jeff Hornacek, le nouveau coach de New York. « C’est un grand passeur, et on l’a vu dans certains matches. Je pense que quand il aura cette confiance en ses coéquipiers, il fera à nouveau ces passes, et on aura des paniers faciles. »

Dans la Grosse Pomme, on veut donc décharger les épaules d’Anthony, qui porte la franchise, presque à lui tout seul, depuis cinq saisons. D’ailleurs, le médaillé d’or de Rio commence à montrer des signes de fatigue. L’an dernier, il a cumulé ses plus petites moyennes statistiques aux points (21.8) et à l’adresse (43%) depuis sa saison sophomore.

Du coup, Melo essaie de changer son jeu et de notamment s’adapter aux nouvelles règles.

« Je pense que cette règle sur la verticalité, il y a deux ans, a eu un effet » analyse Hornacek. « Il apprend des choses différentes. J’ai discuté avec les gars avec qui il s’entraîne et ils me disent qu’il bosse le jeu proche du cercle. Il essaye de tirer plus vite. C’est sur ce genre de chose que Carmelo travaille. »

Jouer plus vite et plus près du panier

Mais à New York, on veut certes qu’il se rapproche du cercle, mais également qu’il prenne le pli du nouvel effectif cet été. Maintenant qu’il a des joueurs de talent à ses côtés, il doit s’adapter au système que souhaite mettre en place le duo Hornacek-Jackson. Pour ça, il doit jouer plus vite.

« Souvent, il aime ralentir le jeu, le développement de l’action, en remontant le ballon ou en envoyant des passes à rebond » confie Phil Jackson. « C’est ce genre de chose qu’on regarde de près et qu’on va peut-être changer. Avec les meneurs qu’on possède, Derrick Rose et Brandon Jennings, on peut vraiment pousser le tempo. Je pense qu’il sera plus à l’aise en les laissant faire ce qu’ils font de mieux. »

Et d’après Steve Mills, Carmelo Anthony est complètement d’accord avec ces idées.

« Il est vraiment disposé à écouter » confirme le GM des Knicks. « Et quand tu t’assois et que tu discutes avec lui à propos de ses pourcentages, et du fait qu’il doit changer, il est vraiment réceptif pour ces choses-là, particulièrement quand il pense que ça peut le faire progresser. »

Reste maintenant à savoir si on peut réellement changer la nature d’un joueur. Carmelo Anthony acceptera-t-il tous ces changements ? La réponse ne viendra que sur le terrain.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés