Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La Serbie fait exploser la défense des Bleus

image

La préparation argentine commence mal pour l’équipe de France. Privée de Tony Parker, la bande à Boris Diaw a vu sa défense craquer face à la fluidité serbe et chuter assez sévèrement (88-105). C’est la première fois en 13 ans que les Bleus encaissent 100 points et plus, et c’est le 3e revers de suite en préparation face aux Serbes.

Pourtant, les premières minutes de l’équipe de France sont parfaites ou presque. Du sérieux et de l’intensité en défense puis de la lucidité en attaque. Les fautes tombent dans le camp serbe et l’écart grimpe rapidement (17-6). Le jeu de la Serbie manque de souffle, d’inspiration. C’est Milos Teodosic qui va apporter du talent à sa formation.

Le génie de la passe de Teodosic

Le meneur du CSKA Moscou trouve des angles de passes parfaits. Elles sont superbes et offrent une respiration à la Serbie et des paniers près du cercle. En quelques possessions, Teodosic renverse la France et détruit la belle entame de rencontre (22-25). L’absence offensive de Nando De Colo, (2 points à la pause), pèse alors que Rudy Gobert et son envergure dans la raquette limitent la casse (44-50). En face, Bogdan Bogdanovic flambe avec déjà 18 unités à la pause.

Le mouvement de jeu des Serbes est difficile à suivre pour la défense. Les déplacements sont nombreux, les shoots souvent ouverts et malgré un De Colo revigoré par la mi-temps, qui inscrit 10 points, la Serbie confirme dans un troisième quart-temps maîtrisé.

La défense a sombré

Jamais, malgré les shoots de Mickael Gelabale, les Bleus ne vont faire vaciller la Serbie dans le dernier quart-temps et un Bogdanovic en pleine forme, même à 3-pts. La note est assez salée pour ce premier match de préparation : 105 points encaissés !

Lorsqu’on mise d’abord sur sa défense pour faire la différence, c’est évidemment une bien mauvaise nouvelle et un axe de progression à corriger immédiatement. Les Bleus n’ont jamais trouvé l’intensité nécessaire pour freiner Teodosic et le rythme de la formation serbe. Pourtant, ils l’avaient si bien fait lors des premières minutes. Offensivement, sans Tony Parker, il serait injuste de tirer des conclusions rapides.

Dès ce samedi, contre la Croatie, les hommes de Vincent Collet devront donc corriger le tir.

https://www.youtube.com/watch?v=Hw_vz1-S_Eo

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés