News Résumé

LeBron James et Kyrie Irving offrent l’exploit, le titre et l’histoire à Cleveland

NBA: Finals-Cleveland Cavaliers at Golden State WarriorsIls l’ont fait ! Pourtant menés 3-1 il y a dix jours, les Cavs ont réussi l’exploit de gagner le titre à Golden State grâce à un 3-points assassin de Kyrie Irving (26 points) à 50 secondes de la fin du match (93-89). Au terme d’un match magnifique d’intensité et d’engagement, Cleveland a su garder son sang froid dans le money time alors que les Warriors se sont condamnés en abusant du tir longue distance.

Draymond Green (32 points, 15 rebonds et 9 passes) aura pourtant tout tenté pour faire oublier sa suspension mais il a été abandonné par les « Splash Brothers » (31 points à 12 sur 36). Les Warriors ont dominé la saison grâce à leur adresse extérieure mais cette nuit, elle les a tués.

Auteur d’un triple double, LeBron James (27 points, 11 rebonds et 11 passes) n’a pas manqué son rendez-vous avec la légende. Il offre le premier titre de l’histoire aux Cavaliers, deux ans après être revenu dans l’Ohio.

Chassé croisé

Dans une Oracle Arena assourdissante, les Warriors commencent la rencontre avec une agressivité perdue depuis le Game 2. Les Cavs répondent du tac au tac et le surplein d’énergie se fait ressentir des deux côtés. Les deux équipes commencent le match à 3 sur 10 et 4 sur 11 aux tirs. Après six minutes de jeu, les deux coachs font appel à leur « small ball » alors que les erreurs défensives se multiplient. Les Cavs sont ainsi punis par l’adresse de loin des Splash Brothers.

Les Warriors ont eux du mal à tenir la raquette, malgré la titularisation de Festus Ezeli, derrière l’activité d’un Kevin Love transcendé. Après douze minutes intenses, ce sont d’ailleurs deux lancers francs de LeBron James qui donnent l’avantage aux Cavs (23-22).

Critiqués tout au long des playoffs, les arbitres font cette fois leur maximum pour laisser jouer tant que possible. Les deux équipes s’attaquent sans relâche mais les défenses se durcissent. Dans cette guerre de tranchée, deux joueurs sortent du lot : LeBron James et Draymond Green. Tous deux en lice pour réaliser une triple double, ils aiguillent à merveille le jeu de leur équipe. Quand James trouve Shumpert pour le 3-point avec la faute, Green répond en envoyant Curry au 2+1 (35-35).

Draymond Green se rachète

Le duel que tout le monde attend a brièvement lieu à cinq minutes de la mi-temps. Parti à toute allure en transition, Stephen Curry voit son lay-up atterrir au premier rang suite à une nouvelle bâche de LeBron James. Le King jette un regard moqueur au MVP qui cette fois ne se gêne pas pour lui répondre sous la bronca de l’Oracle. Si Curry réalise une mi-temps correcte en attirant l’attention de toute la défense des Cavs, Draymond Green se démultiplie. Dans son sillage et derrière une défense retrouvée, les Warriors terminent la mi-temps sur un 11-4 pour prendre sept points d’avance (49-42). Seule la troisième faute de Stephen Curry vient ternir le momentum des Dubs.

Omniprésent en défense, adroit de loin, et animé d’une rage incroyable, Green rentre aux vestiaires avec 22 points, à 5 sur 5 à 3-points, 6 rebonds et 5 passes. Si Cleveland est à +16 dans la raquette et +13 en transition, les Warriors sont eux à +27 derrière les 7m25. La maladresse des Cavs permet à la défense de Golden State d’aider plus facilement sur les drives de LeBron James et de Kyrie Irving. Mais si la réussite prend le chemin des joueurs de l’Ohio, la rencontre peut basculer…

J.R. Smith et Kyrie Irving sonnent la révolte

Cleveland revient sur le terrain avec le couteau entre les dents. Face à l’indécision de Festus Ezeli, J.R. Smith prend feu. Il marque huit des douze premiers points des Cavs pour combler leur retard (54-54). Frustré par ce début de deuxième mi-temps, Stephen Curry réveille ses troupes en 40 secondes. Il évite d’abord un alley-oop de Smith pour James, puis part en coast to coast pour finir au cercle avec autorité, avant de planter une banderille de loin (59-54).

Alors que les Warriors pensent avoir repris les commandes du match, quatre pertes de balles leur coupent les jambes. Kyrie Irving en profite pour marquer 10 points de suite et lancer un 14-2 qui plonge l’Oracle dans le doute (68-61). Comme en première mi-temps, le salut vient de Draymond Green pour Golden State. Il remet la défense dans le bon sens, convertit trois lancers francs et enfile un 3-points pour placer un 10-2 qui remet les deux équipes à égalité. Le mano a mano est relancé et un panier d’Iguodala donne un point d’avance aux Warriors avant le dernier quart temps (77-76).

Un assassin nommé Kyrie Irving

La tension dans l’Oracle et sur le terrain est plus palpable comme jamais. Il faut attendre cinq minutes pour voir les stars prendre les choses en mains. C’est Kyrie Irving qui ouvre les hostilités, suivi par le bulldozer LeBron James mais les Splash Brothers répondent enfin. Au meilleur moment, Stephen Curry retrouve son « step back » 3 dévastateur et Klay Thompson son adresse pour faire repasser les Warriors devant (87-83).

Sentant le danger, LeBron James met la main sur le ballon. Il va chercher trois lancers sur une faute d’Ezeli avant de convertir le tir de loin face à la même victime. L’Oracle frémit mais un lay-up de Klay Thompson remet les deux équipes à égalité (89-89). Un enchainement de tirs forcés garde le score inchangé. À deux de minutes du buzzer, tout reste à faire.

Les deux défenses ne lâchent rien. Et quand Golden State arrive à partir en transition, c’est LeBron James qui revient de nul part pour scotcher un lay-up d’Andre Iguodala. Alors que Stephen Curry est transparent, les Cavs changent leur fusil d’épaule. Fini les isolations pour LeBron, balle à Kyrie Irving. En un contre un face à Stephen Curry, « Uncle Drew » arrête le temps. Il fixe le MVP, recule derrière la ligne et décoche une flèche qui vient se loger dans le coeur de Stephen Curry et de toute l’Oracle (93-89).

Alors qu’il reste 53 secondes, le MVP s’entête. Défendu par Kevin Love, il se perd dans la recherche du tir extérieur pour égaliser alors que le chemin du panier s’ouvre à lui à trois reprises. Il finit par jeter une prière qui ne trouve que l’arceau. Le rêve est terminé. L’histoire est pour Cleveland.

Warriors / 89 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 47 11/15 6/8 4/4 1 14 15 9 3 2 2 0 32 52
H. Barnes 29 3/10 2/4 2/2 0 2 2 1 4 1 0 0 10 7
F. Ezeli 11 0/4 0/0 0/0 0 1 1 1 2 0 0 0 0 -2
S. Curry 39 6/19 4/14 1/1 0 5 5 2 4 1 4 1 17 9
K. Thompson 42 6/17 2/10 0/0 1 1 2 2 2 1 3 0 14 5
A. Varejao 8 0/1 0/0 1/2 0 0 0 1 3 0 0 0 1 0
A. Iguodala 38 2/6 0/3 0/2 2 7 9 4 3 2 0 2 4 15
M. Speights 5 0/2 0/1 0/0 2 2 4 0 0 0 0 2 0 4
S. Livingston 16 3/7 0/0 2/2 1 0 1 2 1 0 1 0 8 6
L. Barbosa 4 1/2 1/1 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 3 2
Total 32/83 15/41 10/13 7 32 39 22 23 7 10 5 89
Cavaliers / 93 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Love 30 3/9 0/3 3/4 4 10 14 3 2 2 1 0 9 20
L. James 47 9/24 1/5 8/10 1 10 11 11 1 2 5 3 27 32
T. Thompson 32 3/3 0/0 3/4 0 3 3 0 4 0 0 2 9 13
K. Irving 43 10/23 2/5 4/4 3 3 6 1 3 1 2 1 26 20
J.R. Smith 39 5/13 2/8 0/0 0 4 4 2 3 1 2 0 12 9
R. Jefferson 26 1/4 0/0 0/0 1 8 9 0 1 1 0 0 2 9
M. Williams 5 1/3 0/1 0/0 0 0 0 0 1 0 1 0 2 -1
I. Shumpert 19 1/3 1/3 3/3 0 1 1 0 0 0 0 0 6 5
Total 33/82 6/25 21/25 9 39 48 17 15 7 11 6 93
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *