Pariez en ligne avec Unibet
  • ATL1.69DAL2.14Pariez
  • MIA2.09MIL1.72Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Pour répondre au défi LeBron, DeMar DeRozan fait des heures supplémentaires

derozan-G467 ! Kyle Lowry et DeMar DeRozan n’avaient jamais combiné autant de points ensemble en playoffs.

C’est tombé pile poil pour les Raptors qui ont eu besoin de chacun des paniers de leurs deux All Stars pour revenir à égalité parfaite dans leur première finale de conférence, face à Cleveland. 

Ce qu’on ne savait pas, c’est que la performance de DeRozan s’était préparée en coulisses, dès dimanche soir. Pendant que les Cavs s’étaient réunis au Real Sports Bar and Grill du centre ville de Toronto pour regarder le match entre le Thunder et les Warriors, et que ses coéquipiers se reposaient, l’arrière des Raptors était lui au Air Canada Centre pour s’entraîner.

« Ce n’est pas nouveau pour moi, » explique-t-il sur Cleveland.com. « Vous pouvez demander au sein de l’équipe. Il n’y a pas un soir où je ne reviens pas à la salle pour bosser sur un truc ou m’améliorer sur un autre. Ce n’est pas nouveau. »

Une question de rythme

Pendant deux heures et demie, DeMar DeRozan a ainsi bossé sur son tir extérieur, avec une concentration particulière sur la vitesse d’exécution. Objectif : se préparer à retrouver LeBron James sur son dos. Un joueur qu’il ne peut pas dominer physiquement, mais qu’il peut perturber par sa vitesse et son adresse.

« C’était simplement pour une question de rythme. Ce n’est pas parce que tu sais danser que tu ne peux pas apprendre un nouveau pas. »

Et de fait, avec ses 32 points à 14/23 aux tirs, DeRozan a parfaitement su tirer les enseignements de son entraînement de la veille. Malgré une tentative des Cavs de limiter son impact en lui envoyant LeBron James sur le paletot dans le Game 3, la star des Raptors a réussi à maintenir le cap, prenant des décisions rapides en attaque.

Souvent pris au dépourvu quand il commence à tricoter dans le périmètre, DeMar DeRozan a pour le coup démarré au quart de tour hier soir pour battre les Cavs en vitesse. En anglais américain, on dit qu’il a été « decisive » car il a pris ses décisions sans tarder. En français, on dira aussi qu’il a été « décisif », tout simplement car il a été en totale maîtrise de son jeu, du début à la fin de ce match 4.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires