Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL96
UTH89
CHA50
LAL58
DET57
BOS58
MEM13
HOU18
SAS
CHI2:30
OKC
LAC3:00
PHO
MIN3:00
News

Malgré sa carrière brisée, Brandon Roy ne regrette rien

brandon-roy

Parmi les trajectoires brisées en NBA, celle de Brandon Roy restera comme l’une des plus amères, que ce soit pour la compétitivité de la ligue ou l’histoire des Blazers, franchise maudite en termes de blessures. À son sommet, l’arrière était l’un des plus beaux joueurs de la ligue mais sa carrière fut brève, trop brève, en raison de genoux pourris. Cependant, l’arrière a eu le temps de fréquenter trois All-Star Game et de laisser à la postérité quelques belles performances de très haut-vol. Interrogé par J.J. Redick dans le cadre de son podcast pour The Vertical, Brandon Roy assure donc ne rien regretter.

« Lors de mes quatre premières saisons NBA, j’avais déjà fait le plus difficile »

« Sincèrement, la vérité est que je n’ai jamais demandé ‘Pourquoi moi ?’ car déjà, mon premier All-Star Game joué était en NBA et je voyais déjà ça comme une récompense. » confie-t-il. « Dès que David Stern a annoncé ma sélection par les Wolves à la sixième position, je me suis dit que chaque moment après celui-ci serait du bonus car j’avais attendu cet instant toute ma vie. Je ne dirais pas que j’ai joué ainsi pendant cinq ans car j’ai eu deux opérations du genou lors de ma cinquième année mais, disons, pendant mes quatre premières années, j’ai joué décontracté, j’ai pris du plaisir et c’était la meilleure période de ma vie car la pression n’était plus là, j’avais déjà fait le plus difficile. »

Voilà pourquoi il n’a pas non plus craqué mentalement malgré des opérations et blessures à répétition.

« Après, je pouvais simplement apprécier, et je ne me suis jamais demandé pourquoi toutes ces blessures m’arrivaient. Ma seule interrogation concernait ce qu’il serait arrivé si j’avais eu des genoux en bonne santé et aucun antécédent de blessure, quel genre de joueur j’aurais pu devenir. »

« Je souffrais déjà lors des premières années »

Il est vrai que si la carrière de Brandon Roy fut stoppée en plein vol, le joueur a connu son heure de gloire et surtout, il a tout tenté pour rester au plus haut-niveau. La NBA est remplie d’histoires de joueurs ruinés ou blessés avant même leur premier match. Avec plus de 82 millions de dollars de gain sportif en carrière, 326 matchs de saison régulière et trois campagnes en playoffs, l’ex-Blazer n’en fait pas partie.

« Beaucoup de gens ne le savent pas mais même pendant mes quatre premières années, je souffrais déjà. » poursuit-il. « Il y avait des matchs où je ne savais pas comment j’allais pouvoir jouer. C’était donc vraiment cool d’avoir cette carrière compte tenu de mes blessures. En même temps, J.J., nous traversons tous des choses difficiles en tant que joueur NBA. »

Et Roy de rester positif malgré sa trop courte carrière.

« J’essaye donc de garder le meilleur et d’apprécier chaque chose, notamment la qualité de vie que j’ai été capable de fournir à ma famille et mes enfants. Je suis chanceux. J’ai joué au plus haut niveau de basket, j’ai pu m’entraîner avec des gars comme toi (J.J. Redick), comme Chris Paul, j’ai pu parler avec Kobe Bryant pendant les matchs, je me sens donc chanceux de la vie que j’ai pu vivre. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *