Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Semaine Magic Johnson : le best-of des Finals Lakers – Celtics

celtics-lakers-annees-80Les séries entre Boston et Los Angeles constituèrent un grand classique des années 80 dans la Ligue. C’était le must du basket US. Les Celtics alignaient déjà un « Big Three » composé de Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish tandis que les Lakers réunissaient une pléiade de stars derrière les icônes Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar, des éléments comme James Worthy, Michael Cooper ou Byron Scott.

Spectaculaires en diable, les Lakers de Pat Riley créèrent un courant de jeu baptisé le « showtime ». Dans chacune des Finales opposant les deux franchises les plus titrées de NBA, il y eut un moment magique, transformant l’affrontement en duel d’exception.

Voici les trois meilleurs des années 80.

1984 : Boston Celtics 4-3 Los Angeles Lakers

• Records en saison régulière : Celtics 62-20 (1ers de la Ligue), Lakers 54-28 (2es)

• Starters en Finales : BOSTON : Larry Bird, Gerald Henderson, Dennis Johnson, Cedric Maxwell, Robert Parish ; LOS ANGELES : Kareem Abdul-Jabbar, Michael Cooper, Magic Johnson, Kurt Rambis, James Worthy

• Scénario de la Finale : Magic et Bird ressuscitent une rivalité née en college. Les Lakers remportent le Match 1 à Boston. Dans le Game 2, ils mènent 115-113 à 18 secondes de la fin. Gerald Henderson réalise une interception sur une passe mal ajustée de James Worthy et conclut en lay-up. Prolongation. Scott Wedman rentre un tir assassin à 14 secondes de la fin et permet aux Celtics d’égaliser à 1-1. Les Lakers dominent largement le Match 3.

« On a joué comme une équipe de gonzesses… », fulmine Larry Bird.

Les Celtics reviennent dans la série après une nouvelle prolongation dans le Game 4. Lors du cinquième rendez-vous, ils s’imposent dans une chaleur étouffante : on est proche des 34° ! Les joueurs s’épongent toutes les 30 secondes, boivent beaucoup d’eau… Il faut suer pour mériter la victoire dans cette ambiance explosive. Les Celt’s remporteront finalement la série en sept matches.

• MVP des Finales : Larry Bird

• Stats de Magic en playoffs : 18.2 pts, 13.5 pds, 6.2 rbds/m.

Fin du Game 7

Vidéo en cours de chargement...



1985 : Los Angeles Lakers 4-2 Boston Celtics

• Records en saison régulière : Celtics 63-19 (1ers de la Ligue), Lakers 62-20 (2es)

• Starters en Finales : BOSTON : Danny Ainge, Larry Bird, Dennis Johnson, Kevin McHale, Robert Parish ; LOS ANGELES : Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson, Kurt Rambis, Byron Scott, James Worthy

• Scénario de la Finale : Méconnaissables, les Lakers se font laminer d’entrée de jeu 148-114. Ce jour de 1985 sera longtemps commémoré à Boston comme le « Memorial Day Massacre ». Les Californiens rebondissent parfaitement en égalisant au Boston Garden. Dennis Johnson réussit un buzzer beater dans le Game 4, les deux teams sont à égalité 2-2. Les Lakers remportent les deux matches suivants et bouclent la série dans un silence de cathédrale au Garden. Une issue improbable quand on repense au scénario du Match 1…

• MVP des Finales : Kareem Abdul-Jabbar

• Stats de Magic en playoffs : 17.5 pts, 15.2 pds, 7.1 rbds/m.

Analyse du Game 4

1987 : Los Angeles Lakers 4-2 Boston Celtics

• Records en saison régulière : Lakers 65-17 (1ers de la Ligue), Celtics 59-23 (2es)

• Starters en Finales : LOS ANGELES : Kareem Abdul-Jabbar, A.C. Green, Magic Johnson, Byron Scott, James Worthy ; BOSTON : Danny Ainge, Larry Bird, Dennis Johnson, Kevin McHale, Robert Parish

• Scénario de la Finale : Les Lakers prennent un départ tonitruant pour mener 2-0. Les Celtics se révoltent dans le Game 3 mais perdent le 4 sur un skyhook de Magic Johnson à quelques secondes du buzzer. Magic part en drive dans la raquette avant de se retrouver devant un mur composé de McHale, Bird et Parish. Il prend un tir à la Kareem Abdul-Jabbar. La balle passe au-dessus de la montagne de bras avant d’achever sa course dans le filet. Bingo !

« On pouvait imaginer perdre ce match sur un skyhook mais on ne pouvait pas prévoir qu’il viendrait de Magic », dira Bird.

Les Celtics gagneront le match suivant avant de tomber dans le Game 6.

• MVP des Finales : Magic Johnson

• Stats de Magic en playoffs : 21.8 pts, 12.2 pds, 7.7 rbds/m.

Le célèbre bras roulé de Magic

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés