Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE3.6ATL1.28Pariez
  • IND2.41MIA1.55Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Andrei Kirilenko veut aligner la Russie sur la FIBA

andrei-kirilenkoOn vous parlait la semaine dernière de la « guerre » qui se joue entre la FIBA et l’Euroleague quant à l’avenir des coupes européennes. Si les deux instances défendent chacun leur bifteck, chaque ligue doit néanmoins prendre une décision.

Dans le cas de la Russie, le nouveau président et ancien All-Star NBA, Andrei Kirilenko, a statué : les clubs russes s’aligneront avec la FIBA.

« Notre position est claire. Nous voulons avoir le plus d’équipes russes engagées dans des compétitions européennes. Nous voulons également que la sélection nationale dispose de ses meilleurs éléments. Donc, il est clair que nous allons nous aligner avec la FIBAn » explique-t-il dans un journal russe, Sportfakt. « Le calendrier de l’Euroleague ne laisse pas de fenêtre disponible pour les obligations des équipes nationales. Par exemple, si la Russie doit jouer le tour préliminaire en février prochain, coach Bazarevich ne pourrait pas compter sur les joueurs du CSKA Moscou, du Khimki Moscou et du Lokomotiv Kuban. Ni sur Timofey Mozgov ou Sergueï Karasev qui sont en NBA. Ce n’est pas du tout l’équipe nationale dont nous rêvons tous. »

Le problème épineux des sélections nationales

Ligue fermée et organisée sur le principe d’achats de licences, l’Euroleague regroupe toutes les plus grosses écuries du Vieux Continent, et le Final Four est devenu le rendez-vous incontournable de la saison à l’échelle continentale. Andrei Kirilenko le sait mieux que quiconque, lui qui n’a jamais pu soulever ce trophée tant convoité.

Désormais président de la fédération russe, il confirme bien que le CSKA Moscou devrait rester dans le giron Euroleague, mais défend également la possibilité pour les autres équipes de participer à la FIBA Champions League. Surtout, son objectif prioritaire est de permettre au sélectionneur national, Sergei Bazarevich, de composer la meilleure équipe possible.

« Il ne faut pas oublier que seules les compétitions FIBA sont officielles. L’Euroleague est un tournoi à fins commerciales. Nous ne pouvons évidemment forcer aucun club à choisir telle ou telle compétition mais il nous faut garder en tête l’intérêt supérieur de la sélection nationale. Les clubs prendront chacun leur décision. Et le plus tôt sera le mieux. (…) La FIBA Champions League est très intéressante pour Khimki ou le Lokomotiv par exemple. »

Avec énormément d’enjeux financiers, et la justesse des compétitions internationales à gérer, ce conflit entre FIBA et Euroleague n’a pas fini de diviser…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires