Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

[preview 2015/16] Le Top 10 des meneurs de jeu

Le Top 10 des meneurs de jeuÀ l’aube d’une nouvelle campagne NBA, l’heure est aux pronostics. En parallèle de nos previews équipe par équipe, il est maintenant l’heure de s’adonner aux previews poste par poste. Des meneurs aux pivots, Basket USA vous propose un Top 10 des meilleurs joueurs pour chaque catégorie. Honneur aux plus petits puisque c’est avec les meneurs que l’on commence, une des catégories les plus denses avec 15 à 20 joueurs de qualité. MVP en titre, le roi Stephen Curry mène l’une des générations les plus talentueuses de l’histoire.

1 – Stephen Curry

Le MVP est logiquement numéro 1 de ce classement. Stephen Curry est actuellement le meilleur meneur de la ligue, voire le meilleur joueur tous postes confondus. Comme si ce titre ne lui suffisait pas, il a également remporté une bague de champion avec ses Warriors. Véritable épouvantail, la franchise d’Oakland sera encore très dur à manoeuvrer en 2016, et « Baby Face » va une nouvelle fois régaler l’Oracle Arena de sa vista, de ses dribbles, et de ses tirs incroyables. Le joueur le plus fun du moment dans l’équipe la plus fun du moment. Il faut désormais confirmer et ses adversaires ont promis de l’obliger à défendre.

Statistiques en 2014/2015 : 23.8 points, 7.7 passes décisives, 49% d’adresse aux tirs

2 – Russell Westbrook

Dans un style totalement différent de Stephen Curry, Russell Westbrook fait également partie de ces extraterrestres de la balle orange. La puissance physique du meneur du Thunder n’a pas d’égal dans la ligue, et il symbolise à lui seul le terme « intensité ». L’an passé, il a explosé la NBA avec 11 triple double (loin devant les 4 de James Harden), dont trois à plus de 40 points. Avec le retour de Kevin Durant, ce duo magique de l’Oklahoma peut espérer se mêler à la lutte dans une conférence ouest intraitable. A condition que Westbrook fasse encore jouer davantage ses coéquipiers, et progresse encore sur la sélection de tirs.

Statistiques en 2014/2015 : 28.1 points, 8.6 passes décisives, 7.3 rebonds, 43% d’adresse aux tirs

3 – Chris Paul

Le métronome des Clippers. Les mauvaises langues diront qu’il n’arrive pas à franchir le cap des demi-finales de conférence, mais ce serait malhonnête d’oublier de mentionner que Chris Paul est le meneur le plus régulier dans le très haut niveau depuis plusieurs années. C’est même le meilleur « playmaker » de cette ligue, celui qui pense d’abord à faire marquer avant de marquer. Meilleur passeur de la ligue, il a su conduire les angelinos à une magnifique victoire face aux Spurs en playoffs avant le trou noir face aux Rockets. Cette année, avec une armée toujours plus dense, le général Paul n’aura pas le droit à l’erreur.

Statistiques en 2014/2015 : 19.1 points, 10.2 passes décisives, 48% d’adresse aux tirs

4 – John Wall

Derrière Chris Paul, c’est le meneur le plus complet de la ligue. Gros défenseur et véritable organisateur, John Wall est l’homme à tout faire des Wizards : toute l’animation offensive passe par lui et ses coéquipiers se régalent de ses dix passes de moyenne par match. Gros intercepteur, il a également été élu dans la deuxième meilleur équipe défensive de l’année en 2015. Après cinq ans dans la ligue, il doit maintenant entrainer ses sorciers au sommet de la conférence Est. Une tache à la hauteur de son talent, mais peut-être pas à celle de son effectif où il manque cet intérieur de qualité qui permettrait de créer un tandem fatal.

Statistiques en 2014/2015 : 17.6 points, 10 passes décisives, 45% d’adresse aux tirs

5 – Kyrie Irving

La grosse interrogation, c’est de savoir s’il pourra rester en bonne santé toute l’année. Si oui, Kyrie Irving est un véritable poison pour les défenses adverses, plutôt arrière que meneur de jeu, puisque c’est LeBron James qui gère les systèmes. Machine à scorer, il devient pratiquement inarrêtable quand il décide d’aller au panier. Si l’on accepte l’idée que Stephen Curry est hors catégorie, c’est également le meilleur tireur longue distance de cette talentueuse classe de meneurs, même si sa sélection de tirs laisse parfois à désirer. On ne refait pas l’histoire, mais celle-ci aurait pu être différente si le maître à jouer des Cavaliers avait pu tenir sa place en finale.

Statistiques en 2014/2015 : 21.7 points, 5.2 passes décisives, 47% d’adresse aux tirs

6 – Mike Conley

De ce Top 10, c’est sans doute le joueur le plus sous-estimé. Une habitude pour lui, puisque comme les Grizzlies, Mike Conley évolue avec cette étiquette de meneur le plus sous coté de la ligue. Vraisemblablement la faute à une franchise de faible marché, ou à un jeu moins spectaculaire que d’autres. Mais le petit ours de Memphis est sans conteste l’un des meneurs les plus réguliers et talentueux mais surtout, il gagne. Sans oublier que c’est un défenseur féroce, et là encore, son absence face aux Warriors en playoffs a énormément pesé…

Statistiques en 2014/2015 : 15.8 points, 5.4 passes décisives, 45% d’adresse aux tirs.

7 – Damian Lillard

Une influence folle sur l’attaque des Blazers qui devrait encore augmenter cette saison. Avec le départ de Matthews, Batum et surtout Aldridge, toutes les clés de l’attaque de Portland seront entre les mains de Damian Lilliard en 2016. Machine de guerre offensive – alliant l’adresse longue distance à l’explosivité vers le panier – il faudra cependant qu’il franchisse un cap en défense s’il veut devenir le leader d’une équipe jeune qui en aura grandement besoin. Comme Irving, c’est davantage un arrière qu’un meneur de jeu, mais il n’a pas l’équivalent d’un LeBron pour le soulager de la gestion du jeu.

Statistiques en 2014/2015 : 21 points, 6.2 passes décisives, 43% d’adresse au tir.

8 – Kyle Lowry

Aux oubliettes la fin de saison calamiteuse de l’an passé. Kyle Lowry est revenu plus affuté que jamais pour cette année et semble déjà au top de sa forme. Après une première sélection au All-Star Game l’an passé, le meneur de Toronto veut maintenant confirmer sur un exercice entier, et mener la franchise canadienne là où l’avait emmenée Vince Carter en 2001. Son intensité est un point fort, et c’est vrai poison pour un adversaire. Comme Irving, on surveillera son physique puisqu’il est plutôt fragile.

Statistiques en 2014/2015 : 17.8 points, 6.8 passes décisives, 4.6 rebonds, 41% d’adresse aux tirs.

9 – Isaiah Thomas

Comme il est coutume de dire : ce n’est pas le cinq titulaire qui compte mais celui qui termine les matches. Isaiah Thomas est le seul sixième homme de ce classement, et ça lui va plutôt bien. Enlisé chez les Suns à cause d’un surnombre à son poste, le meneur des Celtics s’éclate à Boston, franchise qu’il a grandement aidé à se qualifier pour les playoffs l’an passé. C’est également le plus petit de la ligue, mais ce sont 175 centimètres de pur talent pour celui qui vise le All-Star Game cette saison.

Statistiques en 2014/2015 (avec Boston) : 19 points, 5.4 passes décisives, 41% d’adresse aux tirs.

10 – Jeff Teague

Le maître à jouer parfait pour le collectif des Hawks. Jeff Teague sait prendre le jeu à son compte, mais il a également l’esprit d’équipe nécessaire pour s’effacer au profit de ses coéquipiers quand la situation l’impose. Un altruisme récompensé, à l’image de trois de ses partenaires, par une sélection au All-Star Game l’année dernière. Il est l’un des meilleurs passeurs et défenseurs de la ligue, sans oublier son don pour le scoring.

Statistiques en 2014/2015 : 15.9 points, 7 passes décisives, 45% d’adresse aux tirs

Mentions : Eric Bledsoe, Ty Lawson, Kemba Walker, Goran Dragic, Brandon Knight, Reggie Jackson…

Les revanchards : Derrick Rose, Deron Williams, Rajon Rondo, Ricky Rubio, Tony Parker…

[poll id= »317″]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés