NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
BOS1:00
IND
MIL1:00
ATL
DET1:30
BRO
WAS1:30
MIA
ORL1:30
TOR
CHI1:30
MIN
NOR2:00
DEN
CLE3:00
LAC
POR4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.91BOS1.87Pariez
  • IND2.06MIL1.74Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Andrew Bogut sur Tony Allen ? L’ajustement défensif qui a plombé les Grizzlies

May 11, 2015; Memphis, TN, USA; Memphis Grizzlies forward Tony Allen (9) during the game against the Golden State Warriors in game four of the second round of the NBA Playoffs at FedExForum. Golden State Warriors beat Memphis Grizzlies 101-84. Mandatory Credit: Justin Ford-USA TODAY Sports

« C’était un énorme risque ».

Chargé de Tony Allen (!) par Steve Kerr et son assistant défensif en chef, Ron Adams, Andrew Bogut admettait après la rencontre que la tactique avait de quoi surprendre. Mais comme nous le disions après le Game 3, Memphis faisait dérailler Golden State en appuyant sous les panneaux tandis que Tony Allen harassait inlassablement les « Splash Brothers ».

Andrew Bogut sur Tony Allen… pour aider à l’intérieur

Les Warriors ont donc décidé de changer de système. Harrison Barnes se chargeait cette nuit de Zach Randolph, Draymond Green s’occupait de Marc Gasol et Andrew Bogut, placé sur Tony Allen, venait aider dès qu’il le pouvait.

andrew-bogut

Golden State a donc décidé de faire l’impasse sur Tony Allen, le shooteur faible des Grizzlies, afin de solidifier la peinture. En début de rencontre, ils ont donc souvent laissé l’ancien Celtic complètement seul, préférant couper la relation poste haut / poste bas du duo Randolph – Gasol. Une tactique payante car Tony Allen a raté ses tirs extérieurs et n’a pas puni la défense.

« Il s’agissait d’un duel excentrique en début de match », reconnaissait Andrew Bogut. « Mais ils m’ont fait confiance en tant que défenseur chargé de l’aide ».

Memphis se prive de Tony Allen et les « Splash Brothers » retrouvent un peu de liberté

En verrouillant ainsi la peinture, les Warriors ont privé Memphis de sa meilleure arme et l’attaque des Grizzlies s’est vite enrayée. Dave Joerger a donc dû faire sortir Tony Allen pour retrouver un peu de rythme en attaque. Problème : il se privait de son meilleur défenseur extérieur, permettant à Klay Thompson et Stephen Curry de se balader plus librement face à Vince Carter ou Jeff Green. Et donc de retrouver les shoots qu’ils affectionnent.

« C’est ce qu’on voulait faire : forcer Tony Allen à rentrer des shoots à mi-distance pour nous battre », confessait le pivot. « S’il avait marqué 20 points en rentrant ses trois points et ses tirs extérieurs, on lui aurait ouvert la porte du tour suivant ».

Au lieu de cela, la tactique défensive originale des Warriors a parfaitement fonctionné pour Golden State en bloquant Marc Gasol (19 points à 7/19) et Zach Randolph (12 points à 5/10), gênés par les prises à deux dès qu’ils s’approchaient du cercle. Elle a aussi forcé Dave Joerger à se priver de son meilleur défenseur, libérant les « Splash Brothers » en attaque.

Il sera donc intéressant de voir comment les Grizzlies vont répondre lors du Game 5.

« Ça n’a rien changé du tout », réagissait (avec mauvaise foi) Tony Allen. « J’adore ce matchup et j’espère qu’ils le referont ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires