Pariez en ligne avec Unibet
  • ATL1.1ORL7.45Pariez
  • NEW1.71BRO2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kobe Bryant : « Michael Jordan est comme un grand frère »

kobe_mj600122

Alors qu’il se dit en paix avec le chemin pris par son club, Kobe Bryant est aussi conscient qu’il arrive sur la fin de sa carrière. Au sein de sa 19e saison, la plus productive de l’Histoire parmi les joueurs ayant une telle longévité, l’arrière n’exclut pourtant pas de continuer à l’issue de son contrat.

« C’est un mode de vie, un mode de vie de tous les jours. Il n’y a aucun échappatoire. J’ai toujours apprécié cet aspect, ce processus, cette construction, mais il y aura un moment où ce ne sera plus le cas, et alors ce sera fini pour moi. » dit-il ainsi à Yahoo! Sports.

« Michael et moi étions connectés… »

Parmi les vétérans les plus expérimentés de la ligue, il prend de plus en plus le temps pour revenir sur la trajectoire de sa carrière. Fidèle à lui-même, il ne manque parfois pas d’en réécrire certains chapitres mais dans l’absolu, le joueur des Lakers n’a jamais semblé aussi serein à ce sujet. Officiellement peu intéressé par les records de Michael Jordan, il n’empêche que sa construction en tant qu’athlète et ses ambitions sont intimement liées au sextuple champion NBA. Auprès de Bleacher Report, il revient ainsi sur sa relation avec celui qui est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps.

« On s’entendait très bien. Il était comme un grand frère, et que ce soit parce que nous voyons les choses de la même manière en termes d’esprit de compétition ou de passion ou quel que soit le contexte, il y avait une connexion entre nous, une compréhension de l’un et de l’autre. » explique t-il. « J’ignore s’il s’est ouvert plus avec moi qu’avec d’autres joueurs, je n’en suis pas certain. Je ne sais pas si les autres ont jamais eu le courage de lui demander, mais nous avions vraiment une très bonne relation. »

« J’ai toujours voulu apprendre des plus grands… »

Lors du temps de Sa Majesté, nombreux sont les joueurs qui redoutaient sa personnalité, son aura et sa présence. Pourtant, très  rapidement dès son arrivée, Kobe Bryant n’a jamais hésité à communiquer avec le numéro 23 sur et en dehors du terrain, alors que quinze années les séparent.

« C’était génial pour moi (…) Lorsque je suis arrivé, toutes les légendes étaient encore là – Clyde Drexler, Hakeem Olajuwon, Charles Barkley, Gary Payton, Anfernee Hardaway, John Stockton. (…) C’est un immense honneur pour moi de les affronter, de les voir de près. Je n’ai peur de personne. C’est plus de la curiosité, du respect et le fait de vouloir apprendre. Je suis tellement curieux d’apprendre, toujours aujourd’hui. Je n’ai pas peur de poser des questions sur des choses que j’ignore. Je n’ai peur d’admettre que je ne sais pas. »

De fait, il réfute l’histoire voulant qu’il se soit uniquement inspiré de Michael Jordan. Érudit de l’histoire du jeu, il en profite pour louer le mérite d’autres mentors qui l’ont accompagnés à certaines périodes.

« La chose qui m’a toujours irrité est le fait que j’aurais appris tout ce que je sais de Michael. C’est simplement faux. Hakeem Olajuwon mérite beaucoup de crédit. Jerry West mérite beaucoup de crédit, Oscar Robertson aussi. J’ai vraiment été un étudiant du jeu et j’ai regardé tout le monde. »

Et comme dans chaque discipline, l’histoire se répète. Sur le terrain, Kobe Bryant n’est plus le jeune. Il retrouve ainsi ses cadets pour lesquels il représente un modèle.

« Je regarde les joueurs actuels et je vois les choses qu’ils disent et l’agressivité avec laquelle ils jouent, et je comprends qu’ils ont grandi en me regardant jouer, tout comme j’ai grandi en regardant Michael jouer. C’est un sentiment génial. Vraiment. »

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires