Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.26NEW3.9Pariez
  • IND1.2POR4.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Chris Paul, le temps presse…

chris-paulAprès l’ouragan Donald Sterling qui a largement balayé les côtes de Los Angeles pendant l’été, les Clippers sont à nouveau solidement ancrés au port tranquille que leur a édifié le nouveau propriétaire des lieux, Steve Ballmer. Pas de mal de mer cela dit avec Steve le fou, l’escouade de Chris Paul a enfin recouvré la sérénité nécessaire au travail. 

Après l’ouragan Donald, la douce brise Ballmer

Avec Doc Rivers qui a resigné pour un long bail, l’équipe angelina veut réaliser une nouvelle saison pleine. Mais cette fois, sans cette fin en queue de poisson à Oklahoma City. Un naufrage personnel pour Chris Paul !

« J’y pense suffisamment souvent. Suffisamment souvent. » répète CP3 sur CBS Sports. « C’est un souvenir qui me hantera toujours. Mais en même temps, je me suis rendu compte que je ne pourrai jamais revenir en arrière et changer ce résultat. Et puis, en fin de compte, nous avons eu le match 6. On a eu une opportunité de gagner ce match. »

Eliminés à l’arraché par le Thunder, les Clippers se sentaient prêts dès l’an passé à aller défier les Spurs en finale de conférence. Et pourquoi pas le Heat en finale NBA. Mais l’enchaînement des matchs et la fameuse affaire Sterling a sans nul doute éprouvé les vaillants moussaillons californiens. Toutefois, les Clippers repartent à nouveau à l’abordage avec leur commandant CP3 à la barre.

« Peu importe la situation des autres équipes, il y a une fenêtre de tir pour nous. On est une de ces équipes qui ne regarde pas ce que les autres font. On ne s’intéresse qu’à ce qu’on fait. On est dans une situation unique et on fait partie du peu d’équipes qui peut vraiment dire : on a une chance de gagner le titre. »

Une carrière exemplaire… mais sans finale de conférence !

Avec Blake Griffin qui s’est reposé cet été en renonçant à Team USA (comme Chris Paul et DeAndre Jordan), les Clipps’ ont ménagé toutes leurs forces et arrivent gonflés à bloc pour cette nouvelle campagne. En attirant Spencer Hawes ou Jordan Farmar dans ses filets, l’équipage de Doc Rivers s’est renforcé à des postes clé et dispose avec JJ Redick ou Jamal Crawford de scoreurs explosifs sur son banc.

All Star chaque année (ou presque) et meneur de référence de la ligue, Chris Paul sait bien que son parcours sans apparition en finale de conférence fait tache. Le natif de Caroline du Nord a quasiment tout gagné au niveau personnel… mais une carrière sans exploit en playoffs ne laisse jamais rien augurer de bon…

« Oui, ça me motive. C’est difficile. C’est un de ces trucs où il ne faut pas se cacher derrière des excuses. J’ai appris ça pendant ma troisième année dans la ligue, c’était la première fois que j’allais en playoffs et je croyais que j’allais y arriver chaque saison. On suppose automatiquement que ce sera le cas, et particulièrement cette année-là ; je me sentais bien et j’étais dans la course au titre de MVP. Et on se dit: si ce n’est pas cette saison, ce sera l’an prochain. Mais il y a des blessures et d’autres obstacles. Il faut vraiment saisir chaque opportunité. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA Clippers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés