NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL
UTH22:30
WAS
DET2:00
CHI
CLE2:00
BOS
GSW2:30
MIL
MEM3:00
PHO
SAS4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.87UTA1.9Pariez
  • CHI1.7CLE2.21Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kevin Durant : qu’est-ce qu’une fracture de Jones ?

Blessé à l’entraînement, Kevin Durant souffre d’une fracture de Jones à la base du cinquième métatarsien du pied droit. Concrètement, il s’agit d’une fracture située sur le dessus du pied, près du petit doigt. Une opération est souvent nécessaire, et son indisponibilité sera au minimum de six semaines.

« Après que Kevin a ressenti une gêne au pied droit, des examens ont permis de diagnostiquer une fracture de Jones » a déclaré le GM du Thunder cet après-midi. « Le traitement habituel passe par une opération, et les récent cas NBA ont permis de constater un retour en six à huit semaines. »

Comme on peut voir sur l’infographie ci-dessous, la fracture de Jones, du nom d’un chirurgien anglais, est à distinguer de l’arrachement osseux (fracture-avulsion) et de la fracture de fatigue. C’est d’ailleurs la moins grave des trois fractures du cinquième métatarsien.

Fracture de Jones

Dans le passé, d’autres joueurs NBA ont souffert du même mal. Il s’agit de Yao Ming, en 2006, de Brandon Jennings en 2010 et Chris Singleton en 2013. CJ McCallum ou Brook Lopez ont aussi souffert de ce type de blessure. Si Jennings et Singleton sont revenus sur les terrains après deux mois d’indisponibilité, manquant une vingtaine de matches, Ming a dû, en revanche, patienter pendant… six mois. Idem pour McCollum et Lopez.

Deux mois d’indisponibilité car c’est une première fois pour Durant

Faut-il donc être pessimiste et envisager le pire ? A priori non puisque il faut se souvenir que Ming était fragile des pieds, et qu’il a subi plusieurs fractures, entraînant à chaque fois plusieurs mois de convalescence et des rechutes. Au point d’annoncer sa retraite sportive à seulement 31 ans. Quant à McCollum et Lopez, il s’agissait de rechute après une ancienne fracture au pied. Ce qui n’est pas le cas de Durant, qui subit là sa première grosse blessure en carrière.

Autre élément d’optimisme, le choix de l’opération. Elle permet de réduire de deux-tiers la convalescence. Sans opération, le retour à la pratique, après une fracture de Jones, peut atteindre 20 semaines. Avec le risque de rechute.

En se faisant opérer immédiatement, Durant optimise ces chances de revenir vite, tout en diminuant les risques d’une rechute.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires