Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Johan Petro met sa carrière entre parenthèses

Johan PetroCouronné champion de France sous le maillot de Limoges, Johan Petro (2m13, 28 ans) a vécu une année compliquée en Pro A (6,9 pts et 3,8 rbds en saison puis 2,4 pts à 30% et 1,8 rbds en playoffs).

Après son passage avorté en Chine, l’avenir du champion d’Europe ne s’annonce pas reluisant. Pour le pivot, ses mauvaises performances s’expliquent par ses problèmes de dos.

« Impossible d’aller au contact… »

Interrogé par franceantilles.fr (article payant), l’ancien Hawk confesse qu’il ne pouvait pas évoluer à son niveau.

« Je voulais apporter davantage, mais le timing, vis-à-vis de mes problèmes de dos, n’était pas idéal (…). Cette blessure m’a suivi (ndlr: depuis la Chine). Le parquet de Limoges, posé sur du ciment, ne m’a pas aidé. J’ai perdu mon explosivité et ma course en a été affectée. »

Déçu par sa situation, son temps de jeu et le manque de soutien du CSP, Johan Petro affirme vouloir se mettre en retrait pour se soigner.

« Je ne sais pas combien de temps ça va prendre, mais jouer à 75% de ses moyens, ce n’est plus possible. » poursuit-il. « Je vais rentrer chez moi en Floride et renforcer mon corps. Cela peut durer deux, trois ou six mois s’il le faut. Même si j’arrête le basket pendant six mois, je reste jeune. Surtout pour un pivot. Ma taille ne partira pas. Je veux qu’on retrouve le Johan Petro explosif que New Jersey voulait recruter. »

« J’ai une revanche à prendre… »

Forfait pour la Coupe du Monde cet été, le pivot ne tire cependant pas un trait sur la Pro A.

« Je vais revenir en Pro A. Je veux montrer mon vrai niveau. »

Petro s’appuie notamment sur l’exemple d’Antoine Diot, également blessé au dos il y a deux ans et aujourd’hui, de retour à son meilleur niveau. Reste à voir combien de temps il faudra au Français pour se soigner.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés