Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Flashback : la draft 2003, la meilleure de l’histoire ?

draft 2003Il y a quelques jours, LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh ont remporté leur second titre consécutif. Il y a dix ans, ces trois joueurs étaient sélectionnés dans le Top 5 de la Draft. Depuis, six de leurs camarades de promotion ont aussi été All Stars et 26 des joueurs sélectionnés cette année là sont encore dans la ligue !

Que ce soit par la qualité des joueurs au sommet ou la durabilité de ceux qui ont été sélectionnés plus bas, la Draft 2003 se détache donc du lot. Pour fêter son anniversaire, ESPN a décidé de mettre le paquet avec un reportage et une très complète histoire de la Draft 2003 racontée par tous les acteurs des événements.

Darko Milicic envoûte les Pistons

Première pépite de ce récit, on découvre que c’est presque par hasard que les Pistons ont découvert Darko Milicic. Le jour de la loterie, Detroit était à New York pour affronter les Nets en finale de conférence. Leur lieu d’entrainement ? Le même que celui de l’intérieur.

« Il n’y avait qu’un rideau pour séparer les deux parquets. Je suis allé voir Joe Dumars pour lui demander s’il savait qui s’entraînait à côté », raconte Chad Ford, journaliste pour ESPN. « Je lui ai dit que Darko était là. »

Avec les dirigeants, et même les joueurs, des Pistons au bord du terrain, Milicic a ensuite fait le reste.

« Darko a été phénoménal. Il n’aurait pas pu faire mieux », raconte Ford. « Les coaches sont venus et lui ont demandé des choses en particulier. Et il ne ratait rien, il était agressif et a été à la hauteur de l’occasion. […] C’était le meilleur workout que j’ai jamais vu. »

Joe Dumars n’a d’ailleurs pas réussi à cacher son sentiment.

« Il m’a dit, « il est meilleur que Dirk Nowitzki, ça va être une terreur » », se souvient Jon Barry, un joueur des Pistons à l’époque.

Will Robinson, le scout qui a découvert Grant Hill et Joe Dumars a ensuite comparé Milicic à Wilt Chamberlain. Les Pistons n’étaient tellement pas convaincus par Carmelo Anthony qu’ils auraient même pu prendre Chris Bosh à sa place.

La « chance » a ensuite fait le reste. Grâce à un trade complètement aberrant de 1997 dans lequel les Pistons avaient envoyé Otis Thorpe, 35 ans à l’époque, à Vancouver contre un premier tour de Draft, Detroit détient en 2003 le choix des Grizzlies. Le seul moyen pour Memphis de conserver son choix, c’est de gagner la loterie. Raté…

Dwyane Wade plutôt que Chris Kaman

À sa propre surprise, Carmelo Anthony s’est donc ensuite retrouvé dans un avion pour Denver.

« Quand j’ai entendu pour la première fois que je pourrais aller chez les Nuggets, je me suis dit, « Je ne veux pas aller à Denver » », raconte le joueur. « Et puis mon agent m’a expliqué qu’ils allaient avoir beaucoup d’argent sous le salary cap pour recruter et qu’ils allaient être bons. »

Dywane Wade, lui, a tapé dans l’oeil d’un Pat Riley qui pensait pourtant sélectionner un meneur ou un pivot, Chris Kaman en particulier. Mais le Flash se voyait ailleurs.

« Je ne pensais pas à Miami. C’était Chicago, Chicago, Chicago. J’ai grandi en fan des Bulls. Les médias annoncaient ça. J’ai fait mes meilleurs workouts avec Chicago. Je n’ai même pas été testé par les Clippers (choix 6), donc je ne pensais pas que j’irais là-bas. J’allais à Chicago avec le septième choix. »

Les Bulls ont dû se contenter de Kirk Hinrich. À partir de là, la génération de 2003 a écrit son incroyable histoire. Du premier titre de Wade en 2006 jusqu’au doublé de 2013 pour les Three Amigos, sans oublier la free agency 2010, dont ces hommes ont été les grands acteurs.

Vidéo en cours de chargement...



A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés